Noël et la communauté juive d’Ain Karem

Vendredi 20 décembre, la Casa Nova d’Ain Karem a accueilli la conférence annuelle du temps de Noël, organisée par la communauté juive locale en collaboration avec le couvent franciscain de Saint Jean.

Dans le sillage de l’enthousiasme de l’année dernière, où l’on avait approfondi Noël en lien avec la fête juive d’Hanoukka, le thème de cette année a été « la célébration de Noël ». Divers experts et chercheurs ont offert un approfondissement pour la communauté juive sur l’une des solennités chrétiennes les plus importantes, en l’abordant de plusieurs points de vue : artistique, historique, spirituel, théologique, et même scientifique.
La rencontre s’est ouverte avec la salutation du Custode de Terre Sainte, Fr. Francesco Patton, qui a introduit les travaux. « Aujourd’hui, nous sommes réunis, chrétiens et juifs, dans un esprit d’amitié et de compréhension mutuelle » a dit le Custode « que le Seigneur puisse bénir cette rencontre et que cette initiative puisse nous aider à comprendre comment nous pouvons partager et bâtir ensemble au nom de nos racines communes ; que la lumière d’Hanoukka puisse porter à tous espérance, vérité et liberté ».

Les interventions ont ensuite suivi. L’historienne israélienne experte en Christianisme, Yisca Harani, a ouvert la matinée parlant des travaux de restauration et des dernières découvertes à l’intérieur de la Basilique de la Nativité. Henri Gourinard, historien et enseignant à l’institut de langues et à la faculté de sciences humaines POLIS de Jérusalem, a exposé sa recherche en approfondissant les pèlerinages avec un focus particulier sur la tradition musulmane de la naissance de Jésus. Fr. Apolinary Szwed, franciscain responsable de la communauté d’expression hébraïque du Couvent de Saint Pierre Apôtre à Jaffa, a ensuite pris la parole pour présenter la signification et la tradition chrétienne de Noël. Alon Orion, représentant du conseil local de la communauté d’Ain Karem, a conclu la rencontre en parlant de saint François et de la crèche.  « Il y a quelque temps, nous avons eu une rencontre réunissant le Custode et 15 personne du conseil local, et tous étaient d’accord sur le fait qu’à Ain Karem, tous les couvent sont habituellement entourés de murs et c’est la seule chose que nous arrivons à voir » a rapporté Olon. « Ici, au contraire, la porte est toujours ouverte, et je ne parle pas seulement de la porte d’entrée, mais aussi de la porte du cœur : elle est constamment ouverte, nous nous sentons accueillis, nous avons trouvé des amis de qualité ».

A la fin des conférences, Fr. Seweryn Lubecki, directeur du Terra Santa Lodge (Casa Nova) et organisateur de la rencontre avec la communauté locale, a offert une dégustation de pâtes fraîches préparées par ses soins, avant l’intervention des jeunes de l’Institut de musique « Magnificat » de la Custodie de Terre Sainte.
« Nous savons combien il est difficile de garder ce type de relations, il faut donc accueillir les signes mêmes les plus petits, les accepter et en prendre soin » a commenté Fr. Seweryn Lubecki. « Par ces rencontres nous voulons créer une relation d’amitié simple où il soit possible d’échanger des idées à partir d’expériences diverses. Nous faisons ensemble des tout petits pas, sans les compter : nous sommes très heureux que cette année aussi, la rencontre se soit bien déroulée afin que puisse s’instaurer une tradition ».


Giovanni Malaspina