Œuvres sociales

Les franciscains, en huit siècles de présence en Terre Sainte et dans de nombreux pays du Moyen-Orient, ont créé différentes œuvres à caractère social et d’assistance. En font partie des instituts pour enfants, gérés par la Custodie même s’ils sont souvent confiés à d’autres communautés religieuses qui collaborent avec les frères. On compte également des maisons de retraite et des centres d’assistance médicale pour les personnes âgées ; il existe aussi des activités liées à la Custodie mais qui ne sont pas gérées directement par celle-ci ; comme celles de l’institut de la société Antoniana de Bethléem.

 

Pour les chrétiens du lieu, l’Œuvre des Maisons revêt elle aussi une grande importance. Elle a en effet pour but d’aider les familles en contribuant à la résolution du problème fondamental : celui de l’accès au logement. Au travers de différents projets de construction d’habitats entiers, un logement gratuit est assuré à de nombreuses familles alors que dans d’autres cas sont assurées des aides à la location ou sont restructurées les maisons versant dans des conditions précaires.

 

Une aide au problème de l’Instruction est par ailleurs offerte au travers de Bourses d’Etudes universitaires et de programmes visant à couvrir les dépenses de l’ensemble de l’année scolaire des enfants. Enfin, les frères ont constitué des laboratoires et des ateliers pour contribuer à faire face au problème de l’emploi.

La Maison franciscaine de l’Enfant de Bethléem

La Maison franciscaine de l’Enfant est l’une des nombreuses institutions sociales de la Custodie de Terre Sainte, qui a fêté ses 10 ans en 2017. Fondée en 2007, et affiliée au Terra Sancta College, elle est née pour s’occuper des enfants et des adolescents en situation familiale difficile. Elle se trouve à Bethléem à quelques mètres de la Basilique de la Nativité et prévoit différentes activités pour les plus petits. Certains enfants dorment aussi dans la Maison, tandis que d’autres s’y rendent après l’école et jusqu’au soir, retournant ensuite dans leurs familles. C’est Fr. Marwan Di’des qui s’occupe d’eux à pleintemps.

Casa Fanciullo
Casa Fanciullo

Gestion des urgences

La Custodie de Terre Sainte œuvre auprès de la population locale à tout moment, et tout spécialement dans les moments plus difficiles dus aux conflits ou à la pauvreté.

La Custodie de Terre Sainte, pendant le récent conflit en Syrie, est restée et demeure au côté des fidèles et des pauvres dans les villes où se trouvent ses paroisses. Son aide se concrétise par la distribution de nourriture, de médicaments, par des interventions dans le cadre du soutien à l’éducation et à l’épanouissement des jeunes, ainsi que du soutien spirituel et psychologique.

La Custodie assiste migrants et réfugiés dans divers pays, en leur fournissant des habits, des médicaments, de la nourriture, et en portant une attention particulière envers les mineurs non accompagnés. Dès le début des guerres qui ont secoué le Moyen-Orient ces dernières années, le Liban et la Jordanie, et plus récemment la Grèce, sont les pays qui ont accueilli le plus de migrants. Dans ce contexte, les frères aident les malades, les enfants, les personnes âgées et les familles les plus pauvres à subvenir à leurs besoins.

Tout cela est possible grâce à l’aide financière des fondations qui soutiennent la Custodie, comme ATS Association Pro Terra Sancta et Franciscan Foundation for the Holy Land.

JPIC - Commission Justice, Paix et Intégrité de la Création

« Loué sois-tu, mon Seigneur », chantait Saint François d’Assise. Par ce beau cantique il nous rappelait que notre maison commune est comme une sœur avec qui nous partageons l’existence, et comme une mère, belle, qui nous accueille dans ses bras : « Loué sois-tu, mon Seigneur, pour sœur notre mère la Terre, qui nous porte et nous nourrit, qui produit la diversité des fruits, avec les fleurs diaprées et les herbes ».

Cette sœur proteste contre le mal que nous lui provoquons par l’usage irresponsable que nous en faisons et l’abus des biens que Dieu a déposés en elle. Nous avons grandi en pensant que nous étions ses propriétaires et dominateurs, autorisés donc à la piller. La violence qui demeure dans le cœur humain blessé par le péché se manifeste aussi dans les symptômes de la maladie que nous percevons dans le sol, dans l’eau, dans l’air et dans les êtres vivants. C’est pour cela que, parmi les pauvres les plus abandonnés et maltraités, il y a aussi notre terre, opprimée et pillée, qui « gémit et souffre dans les douleurs de l'enfantement » (Rm 8, 22). Nous oublions que nous-mêmes sommes terre (cf. Gn 2, 7). Notre corps même est constitué des éléments de la planète, son air est celui qui nous donne le souffle et son eau nous vivifie et nous restaure [...].

De la Lettre Encyclique Laudato Si’ du Saint Père François sur la Sauvegarde de la Maison Commune

Commissione JPIC
Commissione JPIC

Faisant écho aux désirs du Souverain Pontife, le Discrétoire de Terre Sainte réuni à Jérusalem le 16 mars 2017, a constitué la Commission Justice, Paix et Intégrité de la Création.

Jusqu’à aujourd’hui, les projets concernent trois domaines différents : l’éducation à la paix, l’éducation à l’écologie et la diffusion de l’encyclique Laudato Si'. L’œuvre de la Commission s’adresse aux frères de la Custodie, aux religieux et religieuses, à la société civile et aux paroisses de Terre Sainte.

Liens utiles: ♦ OFM  ♦ JPIC sul sito dell’Ordine