Jérusalem: installation de l’Exarque Patriarcal de l’église Arménienne-Catholique

Lundi 17 juin, à la quatrième station de la Via Dolorosa à Jérusalem, le nouvel Exarque Patriarcal de l’Exarchat de Jérusalem et Amman, Mgr Joseph Zabbara, a été installé. 

« Elevons nos prières au Dieu Tout-Puissant afin qu’augmentent en vous le zèle et la sagesse du Bon Pasteur, et que vous exerciez au mieux cette double et délicate mission qui vous est confiée. » C’est par ces mots que se termine le Décret Patriarcal de nomination signé par Sa Béatitude Grégoire Pierre XX Ghabroyan, Patriarche de Cilicie des Arméniens Catholique dont le siège est à Beyrouth (Liban). L’installation, qui a eu lieu au cours de la Divine Liturgie, a été présidée par Mgr Raphaël François Minassian en présence des fidèles Arméniens-catholiques de Jérusalem qui ont pris part à l’événement avec le Nonce Apostolique d’Israël et Délégué Apostolique pour Jérusalem et la Palestine, Mgr Leopoldo Girelli, l’Administrateur Apostolique du Patriarcat latin de Jérusalem, Mgr Pierbattista Pizzaballa, le Custode de Terre Sainte, Fr. Francesco Patton, ainsi que plusieurs représentants des autres communautés chrétiennes présentes à Jérusalem. Durant la célébration, Mgr Zabbara a salué les fidèles et exprimé sa joie de pouvoir servir l’Église à Jérusalem. 

Mgr Joseph Zabbara est né à Alep (Syrie) où il est entré au séminaire en 1990. Deux ans plus tard, il est allé à Rome. Il y a rejoint l’Institut Pontifical Oriental, ainsi  que l’Université Pontificale Saint Thomas d’Aquin où il a obtenu le baccalauréat en Philosophie et Théologie. En 1999, il a été ordonné prêtre pour l’Archiéparchie d’Alep recouvrant plusieurs charges paroissiales à Alep, en plus de l’enseignement à l’Institut de Théologie Chrétienne dans la capitale syrienne. En 2016, Mgr Zabbara a été nommé Administrateur de l’Archiéparchie de Bagdad.

Instituée en 1740 environ, l’Église arméno-catholique est l’une des Églises catholiques patriarcales sui iuris orientali, autrement dit qui conserve ses propres traditions chrétiennes orientales pour la liturgie, la spiritualité et la théologie, comme pour le code de droit canon de référence. Malgré les différences qui la distinguent de l’Église latine, elle est en pleine communion avec le Saint-Siège, dépendant du dicastère spécifique, que l’on appelle Congrégation pour les Églises Orientales. L’Église arméno-catholique est présente avec plusieurs communautés, en Arménie, en Égypte, en Israël, en Iran, en Irak, au Liban, en Palestine, en Syrie, en Turquie et dans d’autres parties du monde où les communautés arméniennes se sont installées après la diaspora.