Marcher avec le Seigneur ressuscité sur le chemin d'Emmaüs

Lundi 18 avril, les frères de la Custodie de Terre Sainte, accompagnés d'un important groupe de pèlerins et de chrétiens locaux, ont effectué le pèlerinage traditionnel de Jérusalem à Emmaüs, en accord avec l'Évangile du jour qui relate l'épisode des deux disciples en route vers le village d'Emmaüs en compagnie de Jésus ressuscité.

Le rassemblement a eu lieu au Sanctuaire franciscain d'El-Qubeibeh, là où certaines preuves archéologiques semblent suggérer l’emplacement du village d'Emmaüs mentionné dans l'Évangile de Luc, " à environ onze kilomètres de Jérusalem " (Lc 24, 13) et qui apparemment n'existe plus aujourd'hui.

Pour les fidèles locaux et les pèlerins, la rencontre du lundi de Pâques à Emmaüs est un rendez-vous traditionnel de fête et de célébration, pendant lequel il est possible de faire mémoire de la rencontre sur le chemin d’Emmaüs entre le Seigneur ressuscité et les deux disciples. Après deux ans de confinement et de limitations imposés par la Covid-19, pendant lesquels la célébration n’a pu se dérouler comme par le passé, la journée de lundi a toutefois marqué un changement de cap, avec une participation importante de fidèles venus de toute la Palestine et de différentes parties du monde. La réponse joyeuse des nombreuses personnes présentes laisse espérer un retour de plus en plus important et participatif des fidèles en Terre Sainte.

La journée a commencé avec les notes festives de l'orchestre local qui ont accueilli les fidèles à l'entrée de l'église. La procession s'est ensuite déplacée à l'intérieur, où le vicaire custodial, le Frère Dobromir Jaszatal, a célébré la Sainte Messe. La liturgie a été animée par le Chœur de Jérusalem, qui en entonnant l'Alléluia a introduit la cérémonie et accueilli les célébrants en procession vers l'autel.

Pendant l'offertoire, un groupe de fidèles a déposé devant l'autel plusieurs corbeilles remplies de pains, que le Frère Dobromir a ensuite distribués à l'assemblée à la fin de la messe.

Après la célébration et comme il est de coutume le lundi de Pâques à Emmaüs, les frères ont partagé le déjeuner avec les fidèles dans la salle paroissiale, dans une atmosphère de grande convivialité et de joie.

La prière chantée des Vêpres à l'intérieur de l'église et en présence du Saint Sacrement exposé sur l'autel a clôturé la journée. 

Selon la tradition retenue par les Franciscains, le village d’El-Qubeibeh correspondrait à l’"Emmaüs" du récit évangélique. Toutefois, à l'époque byzantine, le village des deux disciples, Siméon et Cléophas, a été identifié avec la ville de Nicopolis, alors que les croisés ont opté pour Abou Gosh, car ils considéraient que, par rapport aux indications bibliques, Nicopolis était trop éloigné e de Jérusalem.

Le site d'El-Qubeibeh a été acheté en 1861 par la marquise et servante de Dieu Pauline de Nicolay et donné à la Custodie de Terre Sainte. Depuis lors, les différentes fouilles effectuées ont permis de découvrir les vestiges d’une la basilique datant de l’époque des Croisades, construite sur la "maison de Cléophas",et de quelques maisons alignées le long de la voie romaine, à une distance d'environ 60 stades de Jérusalem, ce qui correspond aux coordonnées que nous donne l'Évangile de Luc (24, 13-35). Le grand couvent attenant au sanctuaire a été agrandi en 1923, et au fil du temps il a également été utilisé pour accueillir les postulants de la Custodie de Terre Sainte.

 

Filippo De Grazia