La fête du Baptême du Seigneur dans le Jourdain

Sur la rive occidentale du Jourdain, près du site connu sous le nom de "Qasr al-Yahud", les frères franciscains ont célébré la fête du Baptême du Seigneur, là où, selon la tradition, a eu lieu l'épisode raconté dans les Évangiles. Le dimanche 9 janvier, la fête a débuté à Jéricho, non loin de là, au couvent franciscain du Bon Pasteur. Les autorités civiles et religieuses locales – parmi lesquelles le maire de la ville, le gouverneur et l'imam de la mosquée de Jéricho - ont accueilli et salué avec joie le Custode de Terre Sainte, le Frère Francesco Patton, en présence du Consul général d'Italie, Giuseppe Fedele, du Consul général d'Espagne, Alfonso Lucini Mateo, et du Chargé des affaires politiques du Consulat de Belgique, Philip Haspeslagh, ainsi que du curé de la paroisse, le Frère Mario Hadchiti. 

En procession solennelle depuis la partie haute du site du baptême, les frères se sont ensuite rendus sur les rives du Jourdain pour la célébration de la Sainte Messe, à laquelle ont assisté les paroissiens de Jéricho et d'autres fidèles locaux. 

Dans son homélie, le Custode de Terre Sainte a rappelé que ce n'est que l'année dernière que les Frères ont pu revenir célébrer la messe devant la petite église franciscaine, dont le terrain avait été déminé après des décennies de négligence : "Pendant 54 ans, nous n'avons pas pu célébrer ici parce que c'était devenu un champ de mines. L'année dernière, nous n’étions qu’un petit groupe, à cause de la pandémie, seulement une trentaine de personnes. Cette année, par contre, nous sommes réunis en grand nombre, en tant que peuple de Dieu, en tant qu'Église, pour célébrer le baptême de Jésus, ici, dans notre sanctuaire dédié au baptême de Jésus". En effet, selon les estimations, près d'un millier de personnes ont participé à la célébration en plein air, dans le respect des règles sanitaires.

Le Custode a ensuite expliqué la signification du baptême de Jésus: "Lorsque Jésus entre dans les eaux du Jourdain et est baptisé par Jean avec les pécheurs, il exprime la solidarité de Dieu avec l'humanité pécheresse, c'est-à-dire avec chacun et chacune d'entre nous, et par là son intention de sauver l'humanité entière et chacun et chacune d'entre nous. Ainsi, avec le baptême, la vie devient une vocation pour une mission", a conclu le Custode (homélie complète ici).

Le message de cette fête nous incite donc à encourager les gens à rester sur ces terres", a déclaré le Frère Mario Maria Hadchiti, curé de Jéricho, "car c’est ici que Jésus s'est incarné. Dans l'Évangile d'aujourd'hui, nous trouvons également la figure de saint Jean Baptiste, un homme libre et courageux, qui a prêché aux gens sans faire de distinction. La parole de Dieu reste effective hier, aujourd'hui et toujours".

Le pèlerinage s'est ensuite poursuivi au monastère grec orthodoxe de la Quarantaine, près de Jéricho, reconnu depuis des siècles comme le lieu où Jésus a subi les tentations. La journée de prière s'est terminée par la lecture du passage de l'Évangile qui rappelle cet épisode (Mt 4, 1-11), devant l'ancien monastère, longtemps abandonné et à nouveau actif depuis la fin du XIXe siècle.

 

Le site du baptême de Jésus

La petite église franciscaine près du Jourdain a été construite en 1956, sur un terrain acquis par la Custodie en 1932. Cependant, la tradition d'un pèlerinage annuel sur le site est documentée depuis au moins 1641, en souvenir du baptême de Jésus.

En 1967, lorsque la guerre a éclaté entre Israël et la Jordanie, la zone est devenue un champ de mines de 55 hectares que les Franciscains ont été contraints d’abandonner. Le lieu saint - qui se trouve en territoire palestinien, classé zone "C" sous contrôle israélien selon les accords d'Oslo du début des années 1990 - a été partiellement déminé en 2000 pour la visite du pape Jean-Paul II en Terre sainte, puis rendu accessible aux pèlerins en 2011.

En mars 2018, l'association Halo Trust a commencé les travaux de déminage du terrain, parvenant à le déminer complètement et à rendre les clés du site aux Franciscains en octobre 2020. La structure comporte deux niveaux, avec deux volées d'escaliers à l'extérieur du bâtiment, donnant accès à la petite église située à l'étage supérieur.

Après les travaux de rénovation, la petite église a été inaugurée à nouveau en 2021 et est devenue le lieu des célébrations de la fête du Baptême de Jésus.  

 

Beatrice Guarrera