Les jeunes de Terre Sainte en marche vers Noël

Joie, danses, louange à Dieu, partage, prière : voilà comment a été rythmée la journée de préparation à Noël des jeunes de Terre Sainte, dimanche 15 décembre. La rencontre a été organisée à Bethléem par Fr. Emad Rofael, responsable de la pastorale des jeunes pour la Custodie de Terre Sainte, dont le thème était : « Dans la mangeoire, se trouve notre nourriture ». Après des danses pour exprimer la joie de la foi et du partage, a suivi la prière de louange accompagnée par les instruments et les voix des frères et des sœurs présents. Les jeunes venant de toute la Terre Sainte étaient une centaine dans le salon du théâtre de l’école franciscaine de Bethléem.

« Deux rencontres annuelles nous permettent de suivre les jeunes venant de Galilée, mais aussi de Jérusalem et de Bethléem - a dit Fr. Emad -. Ceux qui sont là désirent s’approcher du Seigneur, montrent un fort désir de Dieu. Nous ne regardons pas les chiffres, mais nous accompagnons ceux qui veulent s’engager pour renouveler leur vie spirituelle ». Fr. Emad a rappelé que la majorité des jeunes s’était rapprochée du monde franciscain et de l’Eglise grâce à la marche franciscaine. « Celle de l’été dernier a porté de grands fruits jusqu’à aujourd’hui - a poursuivi Fr. Emad -. Certains jeunes ont vécu un changement de vie radical, comme l’ont raconté leurs mères. Je vois qu’ils veulent continuer à s’abreuver du désir de Dieu et, en tant que groupe de frères et sœurs, nous cherchons à faire de notre mieux pour les aider avec une rencontre à Noël, et une autre prévue à Pâques ».

Fr. Mario Hadchiti, directeur de l’école de Terre Sainte de Jéricho, a présenté le thème de la journée. « Dieu a voulu naître dans une mangeoire. Le lieu où l’on pose la nourriture pour les animaux, est devenu le lieu où a été déposé celui qui est nourriture spirituelle pour toute personne - a dit Fr. Mario -. Le péché transforme l’homme en animal, mais Jésus a pourvu l’humanité de dignité, en déclarant être ‘’le fils de l’homme’’ ». Fr. Mario a expliqué aux jeunes de ne jamais choisir les routes les plus confortables et faciles, à l’exemple de Dieu qui a choisi de se faire homme et de naître dans une mangeoire. « Comme les mages, qui sont venus offrir des dons, mais qui sont repartis par une route différente, ainsi nous aussi, qui vivons aujourd’hui cette journée et fêtons Noël, nous ne pouvons pas retourner chez nous comme nous sommes arrivés », a dit Fr. Mario. 

Chantant et jouant, les jeunes de Terre Sainte et les frères sont allés visiter la Grotte de la Nativité où a eu lieu un temps de prière. De là, les jeunes sont allés à pied jusqu’au Champ des Bergers à Beit Sahour.
« Depuis que nous avons participé à la marche franciscaine, je viens aussi avec joie aux rencontres organisées par la Custodie et, maintenant, je connais la majorité de ceux qui y participent » - raconte Clara, une jeune de Bethléem de 20 ans. Rami, 17 ans, fait partie des jeunes partis à l’aube de la Galilée pour participer à la journée de préparation à Noël. « J’aime ces moments car je rencontre Dieu. Je trouve le bonheur, la paix que je recherche toujours ».

Après le repas dans le jardin du couvent au Champ des Bergers, les jeunes se sont répartis en groupes pour réfléchir puis partager sur la catéchèse du matin de Fr. Mario. La journée s’est terminée avec la messe célébrée par le Custode, Fr. Francesco Patton. « J’ai essayé d’encourager les jeunes à respecter les femmes et les gens et à ne pas se plaindre, même dans la pauvreté - a commenté Fr. Mario -. Tout comme Dieu a transformé la mangeoire, Il peut aussi transformer leur vie, leurs pensées ». 

Beatrice Guarrera