Jérusalem: le Festival Sounding Jerusalem est de retour

Du 20 au 27 août 2019, pour la troisième année consécutive, le Festival musical revient animer les plus beaux lieux de la Vieille Ville de Jérusalem, depuis cette année en partenariat avec l’Institut de musique Magnificat de la Custodie de Terre Sainte, dont le siège se trouve à Jérusalem.

Le Sounding Jerusalem Festival a eu lieu pour la première fois en 2006. À l’origine, son concepteur et actuel directeur, le violoncelliste autrichien Erich Oskar Huetter, le réalisa entre Jérusalem, Israël et Palestine lui conférant une tâche humaniste et un arrière-fond politique. « Le Festival » a commenté Huetter « a été pensé comme une provocation artistique et musicale à la division : nous ignorions les murs de séparation, réels et mentaux, pour démontrer que nous pouvions tous créer des mondes illusoires et nous convaincre qu’ils donnaient plus de sens à la vie au lieu d’affronter la réalité ». Le Festival a continué ainsi pendant quelques années, mais a été interrompu par le directeur lui-même.

Repris depuis trois ans sous un nouveau jour, le Festival se propose aujourd’hui d’innover la musique de chambre et de promouvoir le dialogue avec la différence, en contribuant par la musique à l’interaction et au respect, à la collaboration et à la communication, indépendamment de l’appartenance ethnique, sociale et religieuse personnelle. « Lorsque nous sommes revenus, nous avons rencontré le Magnificat » commente Huetter. « Nous avons trouvé à l’Institut un haut niveau artistique et pédagogique, je dirais même professionnel. Ce partenariat, qui dure depuis trois ans mais qui se concrétise cette année de façon plus aboutie, n’est pas seulement formel, mais il concerne aussi les relations humaines. Les élèves et les professeurs sont des personnes avec lesquelles nous partageons quelque chose à partir de l’expérience musicale, et plus nous nous connaissons, mieux nous nous soutenons ».

L’Institut Magnificat de Jérusalem, fondé en 1995 et lié au Conservatoire de Musique "A. Pedrollo" de Vicence (Italie), est un centre d’excellence pour la musique qui donne accès à des professions musicales dans les domaines didactique, artistique, concertiste et liturgique, en adoptant les programmes d’enseignement du Conservatoire pour tous les niveaux d’enseignement de base. On y enseigne le piano, le violon, l’alto, le violoncelle, l’orgue, le chant, la guitare, la composition, la flûte, les percussions, le chant choral, le solfège et l’histoire de la musique. L’Institut et ses professeurs s’efforcent de permettre une expérience musicale autre afin d’encourager une carrière musicale pour les jeunes locaux, en favorisant un dialogue entre les différentes couches sociales sans créer d’inégalités. L’interaction avec le Festival, raconte Fr. Alberto Pari, Directeur du Magnificat, était initialement uniquement logistique, les locaux au mois d’août n’étant pas utilisés pendant la fermeture estivale. « Ensuite, on nous a proposé des Master class pour quelques élèves plus avancés afin de réaliser un éventuel concert qui, depuis lors, a eu lieu chaque année. De notre côté, il y a toujours eu un grand enrichissement : les élèves sont confrontés à de nouvelles stimulations, de nouveaux défis, de nouveaux professeurs dans un contexte de grand professionnalisme ».

« C’est une grande expérience professionnelle pour les jeunes, au niveau éducatif comme au niveau musical » commente Fr. Pari « car cela leur permet de rencontrer beaucoup de jeunes musiciens dont le background est différent du leur, mais avec la même passion. Tous ressortent enrichis et motivés par cette expérience ».


Giovanni Malaspina

 

Photo credit: Christian Jungwirth