Fête de l’Ascension, une longue nuit de prière sur le mont des oliviers

La nuit est le moment le plus spécial de la fête de l'Ascension à Jérusalem.
Au sommet du mont des Oliviers, près de l'endroit où l'on commémore les derniers instants sur terre de Jésus, la récitation de la liturgie des heures et la veillée de prière se sont alternées dès l'après-midi, toutes particulièrement riches en chants et en lectures, et maintenant, tout autour, il fait nuit depuis quelques heures. 

Les tentes lumineuses répondent aux différents besoins de ceux qui passeront la nuit dans cet endroit. Le complexe, entouré de murs et entourant la chapelle, est en fait géré par la communauté musulmane. Ce n'est qu'à l'occasion de l'Ascension que les chrétiens pourront y célébrer la messe, véritable protagoniste de la veillée puisque les célébrations eucharistiques se succèdent la nuit, en plusieurs langues, voire simultanément, à l'intérieur et autour de la chapelle octogonale.

Le point culminant des célébrations est la messe solennelle du matin, présidée par le vicaire de la Custodie de Terre Sainte.

F. DOBROMIR JASZTAL, ofm
Vicaire de la Custodie de Terre Sainte
« Être juste à l'endroit indiqué par la tradition comme le lieu de l'Ascension, le jour même de l'Ascension, est toujours très excitant. C'est aussi une grande grâce. Une chose que je trouve très importante pour vivre cette expérience ici, aujourd'hui, est que chacun de nous peut se demander ce que Jésus a laissé aux disciples quand il est monté au ciel? Il a rempli sa mission mais il a donné la leur à ses disciples. La mission est très importante car c'est par cette mission dans le monde entier que le salut opéré par Jésus est communiqué à chaque homme. »

Dans certains pays, l'Ascension est également une fête nationale. En Italie, lors de la solennité de l'Ascension, différents festivals et manifestations folkloriques liées à l'eau lui sont reliés, comme à Venise, Bari et Florence. Dans de nombreux pays, elle est célébrée le dimanche après le jeudi quarante jours après Pâques. A Jérusalem, des fidèles du monde entier ont participé à la messe matinale: chacun apporte avec lui des souvenirs et des émotions particulières.

CATHERINE REILLY LA PORTE
Etats-Unis
« Cela m'a rappelé quand nous étions enfants, nous recevions des ballons et les laissions monter vers l'enfant Jésus.
Nous levions les yeux pour voir les ballons. Aujourd'hui, je me sens comme ces ballons »

BENJAMIN LOW
Singapour
« C'est un rêve qui devient réalité: venir ici et célébrer la fête de l'Ascension de notre Seigneur.
Je ne sais pas comment le décrire ... Je suis si heureux! J'ai beaucoup de sentiments en tête: joie, bonheur et gratitude à la fois; être venus ici pour assister à la messe dans la chapelle de l'Ascension est l’un des rêves de ma vie . »

JADWIGA SIEWKO
Pologne
« Je suis très heureuse parce que je suis ici pour la première fois. C'était important d'exprimer ma prière à cet endroit si important pour la sainte Eglise et pour tous les pèlerins catholiques. »

Après la longue nuit de la veillée, la lumière a apporté la joie de la fête de l'Ascension: le Christ monte au ciel, mais laisse les siens avec la promesse du don du Saint-Esprit.

LOÏC HERWÉ
France
« Nous allons ammener toute la force spirituelle de la ville de Jérusalem avec nous, dans la poussière de nos chaussures, et nous serons des témoins de ce que nous avons vécu ici, parmi la communauté chrétienne.
C'est une forme de soutien aussi que nous voulons avoir là-bas en France, ici à Jérusalem. »

 

 

www.cmc-terrasanta.com