Dix ordinations sacerdotales à Jérusalem :"Donne à tes fils la dignité du sacerdoce"

Choisir de s'engager dans un parcours de vie radical et irréversible n'est jamais facile, pas plus que d'écouter et de reconnaître sa vocation. De même que les fiancés avant de dire leur "oui" matrimonial, les aspirants prêtres qui se préparent à l'ordination le savent bien. Ce choix, associé à l'attente du grand jour, a été vécu à Jérusalem par dix frères franciscains qui, le mercredi 29 juin, le jour de la fête des saints Pierre et Paul, ont conclu leur parcours vers le sacerdoce dans l'église du couvent Saint-Sauveur.

"Maintenant que vous avez terminé vos études et que vous êtes enfin sur le point de devenir prêtres, ne croyez pas, très chers frères, que votre voyage est terminé, que vous avez atteint votre but. Au contraire, votre voyage ne fait que commencer ", a averti le Patriarche latin de Jérusalem, S.B. Pierbattista Pizzaballa, lors de l'homélie de la messe solennelle qu'il a célébrée à cette occasion.

Il s'agit bien d'une étape importante et fondamentale dans la vie de ces dix nouveaux prêtres, mais pas d'un point d'arrivée. Conscients et comblés de joie d'avoir reçu la dignité du presbytérat par l'imposition des mains de l'évêque, les nouveaux prêtres ont exprimé tout leur enthousiasme immédiatement après la cérémonie, à laquelle ont assisté des frères, ainsi que les familles et les amis venus du monde entier. "Dans les jours qui ont précédé l'ordination, la forte émotion m'a fait perdre le sommeil", a déclaré le frère Francisco Martin Casillas, ofm, l'un des frères mexicains ordonnés à Saint-Sauveur.

"Parmi les dix frères qui ont reçu l'ordination sacerdotale, trois viennent du Mexique, six d'Afrique (République centrafricaine et République démocratique du Congo) et un d'Italie, mais seulement deux sont incardinés dans la Custodie : le Frère Marco Antonio Maria Uras et le Frère Pascal Shokwe Kamfwa".

Etant donné qu’ils sont presque tous destinés à quitter la Custodie et à retourner dans leur pays d’origine, ces frères auront l'honneur d'emporter avec eux la mémoire de cette terre et de faire connaître la Terre Sainte, après des années d'étude et de vie passées sur les lieux du Christ : "Cette terre est aussi appelée le cinquième évangile, parce qu'elle raconte la vie de Jésus à travers les lieux où Il a Lui-même œuvré. "Ma mission se poursuivra ailleurs, mais cette expérience personnelle en Terre Sainte ne fera qu'enrichir mon travail d'évangélisation partout où je serai appelé à servir", a déclaré le frère Juan Carlos Pérez Martin.

Une responsabilité qui est également vécue comme une opportunité par ceux qui viennent de lieux où la Terre Sainte est peu connue : "Dans mon pays, les chrétiens ne connaissent pas encore bien la Terre Sainte, c'est une chance pour moi d'être ici et d'avoir vécu dans ce lieu. Je suis maintenant appelé à leur transmettre cette richesse, dans l’espoir de voir à l'avenir des pèlerins de mon pays ici", a déclaré le frère Fabien Yambere Moudingbelta, originaire de la République centrafricaine, qui a ajouté : "Ce lieu contribue à la croissance de la foi des chrétiens dans le monde, il m'a beaucoup aidé. Grâce à des recherches et à des investigations archéologiques, j'ai découvert les lieux où tout ce que nous étudions dans la Bible s'est réellement produit. Ce sera certainement une base pour ma prédication une fois que je serai de retour chez moi".

Le défi qui attend ces dix nouveaux prêtres portera avant tout sur la relation intime et personnelle qu'ils entretiendront dans le temps avec le Christ ; une relation qui sera fondamentale pour le succès de l'œuvre d'évangélisation qu’ils sont appelés à mener auprès des personnes qui leur seront confiées : "les gens voudront avant tout comprendre si Jésus est votre raison de vivre ou non", a déclaré Mgr Pizzaballa au cours de l'homélie. "Si vous laisserez que cette question sculpte et façonne peu à peu votre identité sacerdotale, alors votre relation avec les personnes que vous rencontrerez se forgera elle aussi selon la même dynamique d'écoute et de formation. Votre relation avec Jésus n'est pas uniquement une affaire personnelle, entre vous et Lui. Elle passe inévitablement par l'Église. L'Église est le lieu où la rencontre avec le Seigneur devient réelle, concrète, visible. Les sacrements que vous célébrerez, la Parole que vous annoncerez, ainsi que votre témoignage de vie, seront la nourriture de vos communautés. Mais également les relations d'obéissance avec vos supérieurs, avec les évêques, avec Pierre, contribueront à construir votre relation avec Jésus. Vous ne pouvez pas dire "oui" au Christ sans dire "oui" à l'Église. Le Ministère que vous êtes sur le point de recevoir ne vous appartiendra pas, puisqu’il appartient à l'Église, laquelle à son tour vous le confie. Aujourd'hui l'Église se livre entre vos mains, et se confie à vous pour que vous continuiez dans le monde l'œuvre de la Rédemption. Soyez conscients du cadeau précieux que vous avez reçu aujourd'hui."

À la fin de la messe, le Custode de Terre Sainte, le Frère Francesco Patton, a remercié et exhorté paternellement les frères nouvellement ordonnés, en insistant sur la dignité et le sens du sacerdoce : " Frères prêtres, rappelez-vous toujours votre dignité. Vos mains ont été ointes, beaucoup les ont embrassées, mais rappelez-vous que ces mains ne serviront pas seulement à célébrer la messe ou à absoudre, elles devront aussi continuer à travailler, elles devront continuer à servir les frères. Cette dignité, donc, reconnaissez-la, chérissez-la, mais qu'elle soit toujours une humble dignité. Tous mes meilleurs vœux de réussite !".

Dix frères mineurs ont reçu l'ordination sacerdotale, à savoir : Venence Mukadi Kamutambayi, Fabien Yambere Moudingbelta, Théodore Kabongo Mbamba, Marco Antonio Maria Uras,  Juan Carlos Pérez Martin, Gonzalez, Francisco Martin Casillas, Pascal Shokwe Kamfwa, Jaques Omari Ilunga et Fabrice Ntsiba.

 

Filippo De Grazia