Le soutien de la Franciscan Foundation for the Holy Land en ce temps de Covid-19

The Franciscans of Bethlehem are distributing aid to families in difficulty
The Franciscans of Bethlehem are distributing aid to families in difficulty

La Franciscan Foundation for the Holy Land a répondu aux difficultés dues à la pandémie de Covid-19 en Terre Sainte en fournissant une aide alimentaire. C’est ce qu’affirme fr. Peter Vasko, franciscain et président de la fondation américaine qui soutient une partie des projets sociaux de la Custodie. « Nous avons donné 10 000 dollars à la paroisse de Bethléem et 10 000 dollars à la paroisse de Jérusalem pour l'approvisionnement en nourriture – a expliqué le prêtre –. Nous avons commencé par prendre contact avec fr. Rami Asakrieh, curé de la paroisse Sainte-Catherine à Bethléem. Nous voulions donner cet argent pour que des colis de produits de première nécessité puissent être livrés aux personnes âgées, aux malades, à ceux qui ne pouvaient pas quitter leur domicile et qui étaient en difficulté à cause de la pandémie. Les scouts sont allés livrer les colis porte à porte. Puis, deux semaines plus tard, la paroisse de Jérusalem a lancé le même programme ».

En raison de la pandémie de Covid-19, de nombreuses personnes ont perdu leur emploi, tant à Jérusalem qu'à Bethléem, et tous ceux qui dépendent du tourisme se sont soudainement retrouvés sans client en raison de l'impossibilité de voyager. « Les gens dépensent toutes leurs économies. Nous allons avoir faim – a déclaré le curé de Bethléem fr. Rami –. Nous avons aidé de nombreuses personnes depuis le début de la pandémie, grâce à la Franciscan Foundation for the Holy Land, mais nous avons encore aujourd'hui besoin de soutien [bisogno di supporto]

« Nous avons aidé de nombreuses familles en difficulté, également grâce à la contribution de la Franciscan Foundation for the Holy Land, et nous continuerons à le faire avec aussi l'aide de l'Ong Pro Terra Sancta », a déclaré Fr. Amjad Sabbara, curé de l'église Saint-Sauveur à Jérusalem.

En cette période de pandémie, dans toute la Terre Sainte, en effet, la contribution des curés [il contributo dei parroci] dispersés sur le territoire a été fondamentale.Ils sont toujours restés aux côtés des fidèles [al fianco dei fedeli], en les soutenant matériellement et spirituellement.

La Franciscan Foundation for the Holy Land a pour sa part voulu donner la somme de 20 000 dollars, en plus des fonds alloués chaque année, pour toutes les initiatives [tutte le iniziative all’attivo]. « Chaque année, nous donnons entre 1,5 et 1,8 million de dollars à la Custodie pour des projets concernant l'éducation, les besoins sociaux, les médicaments –  a révélé le président Peter Vasko –. De nombreux donateurs demandent à donner de l'argent pour des projets spécifiques ». L'un des programmes sur lesquels la Fondation se concentre le plus est celui des bourses pour les jeunes chrétiens de Terre Sainte. « Depuis le début du programme, nous avons donné six millions de dollars pour des bourses et 500 étudiants sont impliqués – a poursuivi Fr. Peter Vasko –. 90% d'entre eux sont aujourd'hui des professionnels. Nous le faisons pour l'avenir de la communauté chrétienne et pour la formation des futurs dirigeants ». Cette année, les candidatures reçues sont au nombre de 30 et seront évaluées par une commission spéciale qui désignera les gagnants en fonction du critère de la marginalisation économique et des notes scolaires.

La Franciscan Foundation for the Holy Land est active dans de nombreux autres domaines, en donnant des bourses pour l'école de musique Magnificat, en soutenant la construction et la rénovation de maisons pour les chrétiens de Terre Sainte, en finançant le centre de services sociaux à Bethléem et la Maison de l'Enfant pour les enfants de familles défavorisées, et en organisant des programmes sportifs pour les enfants palestiniens. « J'espère retourner bientôt aux Etats-Unis, où je me rends régulièrement pour sensibiliser les gens à la situation des chrétiens – a conclu Fr. Peter Vasko –. Nous, les frères, avons des talents différents, mais nous sommes tous appelés à aider le peuple de Terre Sainte, à aimer les autres, à aider les autres au nom de notre Seigneur Jésus-Christ ».

 

Beatrice Guarrera