La vie consacrée, lumière dans le monde

F. KHUKAZ, ofm
Custodie de Terre Sainte
« Je suis le frère Khukaz et je viens de Syrie ».

Sœur VICTORIA NABIL HELMI ZAKHER, nds
Congrégation de Notre Dame de Sion
« Je suis Sœur Victoria Nabil Helmy, je suis égyptienne. »

Sœur COLETTE O'DONNELL, nds
Congrégation de Notre Dame de Sion
« Je suis une religieuse de la Congrégation de Notre Dame de Sion, je m'appelle Sœur Colette. »

Trois vies consacrées, avec un appel commun, celui d'être une lumière dans le monde. Une vocation qui s'exprime dans les paroles du Christ : "Vous êtes la lumière du monde". Il est la vraie lumière, qui est célébrée chaque année le 2 février. Le pape Jean-Paul II a voulu que la Journée mondiale de la vie consacrée soit célébrée ce jour-là parce que c'est la fête liturgique de la Présentation de Jésus au Temple. Selon la loi de Moïse, chaque femme devait se rendre au Temple 40 jours après avoir donné naissance à un enfant de sexe masculin pour la purification rituelle et pour présenter son fils premier-né à Dieu. Les paroles du vieux Siméon, décrivant le Sauveur comme une lumière se révélant au peuple, donnent le nom à cette fête, qui est aussi traditionnellement appelée Chandeleur. Ce jour-là, la liturgie commence par la bénédiction des bougies. Ce jour-là, de nombreuses communautés religieuses renouvellent leur "oui" à être des lumières qui brillent dans le monde.

F. KHUKAZ, ofm
Custodie de Terre Sainte
« Je viens d'un village du nord de la Syrie, où il y a des frères franciscains. Enfant, j'allais toujours à l'église avec eux. Je servais toujours pendant la messe, je chantais dans la chorale de l'église. J'ai grandi dans une famille catholique très dévote. Enfant, je voulais devenir frère. Quand j'ai grandi, j'ai décidé de rejoindre l'Ordre des Frères Mineurs. »

« Suis-moi » est l'invitation du Christ aux disciples qui continue à susciter des vocations aujourd'hui.

Sœur VICTORIA NABIL HELMI ZAKHER, nds
Congrégation de Notre Dame de Sion
« J'ai ressenti l'appel lorsque j'étais en Égypte, dans ma ville natale de Minya, avec le mot biblique 'suis-moi'. Je ne savais pas ce que cela signifiait de le suivre et je ne savais pas qui pouvait m'aider en cela. J'ai rencontré deux religieuses de la Congrégation de Notre Dame de Sion : Sr Juliana, aujourd'hui responsable de la Congrégation, et Sr Darlene. Nous nous sommes assis et avons parlé ensemble. J'ai demandé ce que cela signifiait de suivre Jésus et comment je devais le faire. À partir de là, l'appel de Dieu et le désir de savoir ce qu'il attendait de moi sont devenus évidents. »

Sœur COLETTE O'DONNELL, nds
Congrégation de Notre Dame de Sion
« Je suis irlandaise, mais à l'époque en Irlande nous n'avions pas de communauté, pas d'école et donc à l'âge de 15 ans je suis entrée à l'école des Sœurs de Sion en Angleterre. J'aime à penser que Dieu m'a conduit à Sion dès mon plus jeune âge. Je suis allée à l'école jusqu'à 17 ans, puis je suis entrée à la Congrégation de Notre-Dame de Sion à Paris en 1951. »

Les personnes consacrées font l'expérience de la beauté, des défis et des joies de la réponse à une vocation.

Frère KHUKAZ, dem
Custodie de Terre Sainte
« Il y a eu des moments difficiles au début de ma vocation, lorsque je suis entré dans l'Ordre, et aussi en cours de route, à cause de l'occupation de mon village. Mais ces moments difficiles nous rapprochent du Seigneur. »

Lorsqu'on leur demande s'ils sont heureux, la réponse est toujours accompagnée d'un sourire.

F. KHUKAZ, ofm
Custodie de Terre Sainte
« Je suis heureux parce que le Seigneur m'a choisi pour vivre avec lui et pour lui. »

Sœur VICTORIA NABIL HELMI ZAKHER, nds
Congrégation de Notre Dame de Sion
« Je suis satisfait de ma vocation et du choix que Dieu a fait pour moi car il m'a permis d'être son disciple et, à ce titre, je dois le suivre. »

Sœur COLETTE O'DONNELL, nds
Congrégation de Notre Dame de Sion
« Je suis très heureuse dans ma vie consacrée et je demande au Seigneur de lui être fidèle jusqu'au bout et que Sion soit toujours ma maison. »