Tibériade : célébration de la Chaire de saint Pierre

Journée festive dans l'église de Saint-Pierre de Tibériade pour la célébration de la Chaire de Saint Pierre qui a eu lieu le samedi 20 février au matin.

Le son des cloches a marqué le début de la célébration présidée par le Custode de Terre Sainte, fr. Francesco Patton. Ils étaient plusieurs à être présents : le père Giuseppe De Nardi, modérateur général de Koinonia Jean-Baptiste ; le père Andrej Keller, curé de Tibériade et responsable de la communauté qui y réside ; fr. Sergio Olmedo Flores du couvent de la Visitation à Ain Karem ; fr. Melanius Jordan Sesar, maître de philosophie au séminaire d’Ain Karem, accompagné de plusieurs frères du séminaire.

Les frères et sœurs consacrés de la communauté de Koinonia Jean-Baptiste et quelques paroissiens locaux de Tibériade ont participé à la célébration. Leur nombre a été réduit par rapport aux années précédentes du fait des restrictions dues à la pandémie.

Dans son homélie, le Custode a commenté l'épisode de l'Evangile, en s'attardant sur la figure de Pierre, sur sa profession de foi et sur le ministère confié à l'Eglise. En tant que porte-parole des disciples, Pierre répond à la question personnelle de Jésus « qui dites-vous que je suis ? », en affirmant : «Tu es le Christ, le Fils du Dieu vivant ». 

Conduit par le don de la grâce du Père dans l'Esprit Saint, Pierre affirme que Jésus est le Messie envoyé par le Père et attendu depuis des siècles. Notre foi est fondée sur cette profession de foi, remontant à deux mille ans, et de cette affirmation est née l'Église elle-même. Comme nous le rappellent les paroles de l'Évangile de Matthieu : « Tu es Pierre, et sur cette pierre je bâtirai mon église, et les portes de l'enfer ne prévaudront pas contre elle. Je te donnerai les clefs du royaume des cieux, et tout ce que tu lieras sur la terre sera lié dans les cieux, et tout ce que tu délieras sur la terre sera délié dans les cieux ». Malgré des persécutions internes et externes, l'Église continue à exercer ce ministère depuis des siècles par l'intermédiaire des successeurs de Pierre à qui le Christ a confié les clés du Royaume des Cieux, symbolisant ainsi la tâche de réconciliation confiée à l'Église.

La célébration s'est terminée par une prière pour le pape François, qui est appelé à vivre et à exercer le ministère de Pierre dans l'Eglise, devant la statue de Saint Pierre, placée à l'entrée de l'Eglise.

 

Cristina Lunardi