Pèlerinage au Jourdain pour le Baptême du Seigneur

Le dimanche suivant l’Epiphanie, les frères de la Custodie de Terre Sainte se sont rendus en pèlerinage au Jourdain. Dimanche 12 janvier, ils ont ainsi célébré la fête du Baptême du Seigneur sur le lieu où, selon la tradition, s’est déroulé l’épisode des Evangiles. La messe a été célébrée sur la rive à l’est de Jéricho, au site de Qasr al-Yahud, («rocher des hébreux») ; mais ce même moment de la vie de Jésus est également célébré de l’autre côté du Jourdain, au site de Béthanie.

En rejoignant le lieu du Baptême, les franciscains de la Custodie de Terre Sainte ont fait une étape au Couvent du Bon Pasteur de Jéricho où ils ont rencontré les autorités civiles et religieuses locales. Le maire, le gouverneur, l’imam de la Mosquée de Jéricho ont parlé en présence de délégations diplomatiques d’Italie, de France et d’Espagne, et du curé Fr. Mario Maria Hadchiti. « Aujourd’hui nous sommes ici pour faire mémoire de ce qui eut lieu, il y a 2 000 ans, sur les rives du Jourdain - a dit Fr. Francesco Patton, Custode de Terre Sainte - et nous sommes là pour prier pour la paix, pour le bien-être de la population locale et pour la prospérité de Jéricho et de ses habitants ». Le Custode a rappelé la collaboration positive entre toutes les réalités locales permettant à l’école de Terre Sainte de Jéricho et au centre de jeunesse de continuer à croître, d’année en année.

Les frères de la Custodie sont ensuite arrivés en procession sur le site du Baptême de Jésus où s’est déroulée la messe en arabe, avec la participation de fidèles et de pèlerins de toute la Terre Sainte. Durant la célébration, une enfant a été baptisée, là où Jean Baptiste accomplit le même geste pour Jésus.

Fr. Mario Hadchiti, curé de Jéricho, a dit dans son homélie que devant la difficulté de l’homme à imiter Jésus à cause de ses faiblesses, il était important de suivre l’exemple du Baptiste qui a protégé le faible, a protégé l’humanité du péché, en lançant un message de conversion. « Jean a indiqué Jésus comme le Messie - a-t-il expliqué -. Comme lui, nous nous devons nous aussi, dans notre vie, indiquer Jésus pour ensuite protéger le faible et ceux qui ont besoin de nous ».

Selon la tradition, le jour du Baptême de Jésus, les franciscains se sont aussi rendus en pèlerinage au monastère grec-orthodoxe de la Quarantaine, près de Jéricho. Après avoir été abandonné durant des années, le monastère a repris son activité à la fin des années 1800. Il est reconnu depuis des siècles comme le lieu du mont des tentations de Jésus ; c’est pourquoi le pèlerinage s’est achevé par la lecture de ce récit de l’Evangile.


Beatrice Guarrera