Lettre de Nicosie: ‘Rayons d’espérance’ dans la tempête de Covid-19

The Franciscan Friars of Nicosia next to the new bust of St John Paul II, which was revealed and blessed on 16th October 2020
The Franciscan Friars of Nicosia next to the new bust of St John Paul II, which was revealed and blessed on 16th October 2020

Lorsque nous avons planifié les Exercices spirituels, du 2 au 6 mars 2020, à Chypre, nous n'imaginions pas que ce serait le dernier moment de normalité dans la vie communautaire et pastorale (cf. Chypre: une Eglise au service de la communauté). Chypre a introduit les premières restrictions contre le risque d'infection par Covid-19 le 12 mars, puis le 24 mars a déclaré le confinement complet du pays. Cette nouvelle n'est pas seulement une donnée temporelle, mais elle sert aussi de toile de fond à l'histoire que je veux vous raconter, qui peut être décrite comme une histoire de ‘rayons d'espoir’ dans la tempête Covid-19. Ces ‘rayons de lumière’ sont notamment au nombre de trois, et ils ont leurs visages propres et leurs noms : Jésus miséricordieux, saint Barnabé et saint Jean-Paul II.

Fin 2019, notre chapitre conventuel avait pris la décision de poursuivre les travaux de restauration commencés il y a trois ans dans notre église Sainte-Croix à Nicosie. Les trois restauratrices polonaises de la ville de Cracovie, qui avaient déjà travaillé avec nous les années précédentes, sont arrivées à Nicosie le 8 mars et ont commencé la restauration des statues des saints Pierre et André ainsi que de l'autel latéral en bois artistiquement élaboré. La place vide dans la niche centrale, où une reproduction de l'image de Jésus Miséricordieux est vénérée ces dernières années, était destinée à la nouvelle statue de saint Barnabé, commandée en Pologne et sculptée en bois. Il était prévu de bénir la statue le 11 juin, en la fête de saint Barnabé, le principal patron de Chypre. Les restrictions de la pandémie nous ont empêchés de tenir la bénédiction à cette date. Enfin, la statue du sculpteur polonais Wojciech Pondel a été bénie le dimanche 27 septembre. Une prière spéciale à saint Barnabé pour notre paroisse et pour Chypre a donné suite à une dévotion au saint Patron de l'île qui a maintenant sa statue dans notre église.

Les mêmes restauratrices ont également rénové l'autel latéral de l'Immaculée. Une fois les travaux terminés, cette statue a trouvé une nouvelle place sur un autre autel avec les statues de sainte Lucie et de sainte Thérèse de l'Enfant Jésus. À la place de la statue de l'Immaculée, une nouvelle toile avec l'image de Jésus Miséricordieux a été placée, peinte spécialement pour cet autel par Justyna Mańkowska, une peintre de Varsovie. La bénédiction du tableau a été faite à huis clos, lors d'une célébration transmise en ligne, le 26 avril, 2e dimanche de Pâques, également appelé dimanche de la Miséricorde Divine. De nombreux paroissiens et visiteurs, inquiets et effrayés par la contagion, et obsédés par les règles de restriction, viennent maintenant devant le tableau, allument une bougie et prient avec confiance : « Jésus, j'ai confiance en Toi ».

Le troisième ‘rayon d'espoir’ est représenté par le buste de saint Jean-Paul II qui a été dévoilé et béni le 16 octobre, à l'occasion du 42e anniversaire de l'élection de Karol Wojtyła à la chaire de saint Pierre. Ce projet a été proposé et promu par l'Ambassade de Pologne à Nicosie qui, avec la Nonciature Apostolique à Chypre et le couvent franciscain de la Sainte-Croix, a voulu commémorer le centenaire de la naissance de Karol Wojtyla. Le buste en bronze de saint Jean-Paul II est l'œuvre de Wojciech Pondel. Cette œuvre est placée sur un socle en pierre portant une inscription commémorative en anglais et se trouve dans le jardin du monastère, qui est situé dans la zone neutre (Buffer Zone) de Nicosie, la capitale encore divisée. La devise, « Construire des ponts et non des murs », exprime un message d’espérance clair pour Chypre et le Moyen-Orient.

Lors de cette même cérémonie, la plaque commémorant la visite à Chypre du pape émérite Benoît XVI (4-6 juin 2010) a été dévoilée. Cette année marque le dixième anniversaire de ce pèlerinage historique du Successeur de Pierre sur l'île de saint Barnabé. Sous le médaillon de bronze, qui porte l'image du pape Benoît XVI, et la médaille commémorant son pèlerinage à Chypre, se trouve une inscription gravée dans le marbre, évoquant la visite historique et la messe célébrée par le pape Benoît XVI lui-même dans l'église de la Sainte-Croix à Nicosie. Le texte de la plaque contient une citation du pape adressant un appel, toujours d'actualité, aux catholiques de Chypre : « Efforcez-vous de construire un avenir meilleur pour l'Église et pour votre pays ». Ayant cette invitation à l'esprit, je crois que nous pouvons parler de cette plaque commémorative comme d’une autre petite ‘lueur d'espoir’ à l'horizon de l'année 2020 frappée par la tempête Covid-19.


 

Fr. Jerzy Kraj OFM
Gardien de l’Église de Sainte Croix
Nicosie, Chypre