Les frères franciscains offrent des logements pour encourager les pierres vivantes à rester dans la Terre de Jésus

JOSEPH SAYEH
Bethléem
«Ma maison est très petite; il n’y a pas de place… que puis-je dire?»

Les pierres et les personnes ; l’huile et la maison… et la gratitude envers la mission des frères franciscains. Pendant que dans la moitié du siècle passé la Custodie de Terre Sainte offrait dans ses paroisses « pain et huile » comme aide quotidienne, en raison des différentes exigences de la population, fournir un logement pour une vie digne est devenu un moyen pour maintenir vive la présence chrétienne en Terre Sainte.

GRAZIELLA QAMAR
Habitante de la vieille ville de Jérusalem
«Cette maison est toute ma vie. Cette maison a une place spéciale pour moi ; et je ne pourrais jamais la quitter. Mon fils Musa a cherché à plusieurs reprises de me convaincre d’aller vivre en dehors du pays, mais j’ai toujours répondu avec un refus absolu.»

La Custodie de Terre Sainte offre plus de 582 logements à Jérusalem – situés à l’intérieur et en dehors de la vieille ville. Plus loin, à Bethléem, 72 maisons donnant dans l’ensemble un logement à quelques 2 050 personnes. Jusqu’à aujourd’hui, sont arrivées 700 demandes de logements, dont au moins 250 sont urgentes.

GRAZIELLA QAMAR
Habitante de la vieille ville de Jérusalem
«Ils ne nous prennent pas un centime et ne nous demandent pas de quitter la maison. Dans cet immeuble, vivent plus de 20 familles ; aucune d’entre elles ne paye le loyer. La Custodie a restauré de nombreuses maisons. Je suis ici depuis 1961 et les frères franciscains ne m’ont pas demandé de payer le loyer. Dieu bénisse les frères pour ce qu’ils offrent aux gens.»

En Terre Sainte, les frères franciscains ne se limitent pas à garder et conserver les pierres de ces lieux, mais ils prennent également soin des pierres vivantes, c’est-à-dire des chrétiens locaux, et spécialement de ceux que si trouvent dans des conditions de gêne. Un exemple de cet engagement est représenté par la Maison des Enfants de Bethléem, fondée en 2007 et qui accueille aujourd’hui plus de 24 enfants et adolescents qui se trouvent dans des conditions difficiles de gêne sociale.

JOSEPH SAYEH
Bethléem
«Mon père est malade ; il a de nombreux problèmes de santé et ne peut pas travailler. Grâce à Dieu, ma mère a pu trouver du travail. Notre maison est très petite et nous ne pouvons pas être tous à l’intérieur, mais grâce à Dieu, nous mangeons, nous buvons et nous sommes vivants.»

La Terre Sainte est bénie par la présence et la mission des frères franciscains. La miséricorde, le soutien aux pauvres et aux plus nécessiteux, comme la mise à disposition de logements aux pierres vivantes qui vivent dans des conditions difficiles, représentent une aide concrète pour maintenir la présence chrétienne dans la Terre de Jésus.

 

 

Christian Media Center