La fête du Corps et du Sang du Christ au petit Cénacle

De ce petit terrain jusqu’au Cénacle, il n’y a qu’une poignée de mètres, et c’est précisément l’extrême proximité du lieu où s’est déroulé le dernier repas qui rend toute particulière la messe au couvent franciscain du Petit Cénacle qui clôt la fête du Corps et du Sang du Christ à Jérusalem.

Fr. FRANCESCO PATTON, ofm
Custode de Terre Sainte
«Nous venons ici parce que le Petit Cénacle est « lié » au Cénacle, et n’étant plus présents au Cénacle, nous célébrons ici la fête du Corps et du Sang du Christ qui nous ramène à ce jeudi saint au cours duquel Jésus a institué l’eucharistie, le sacrement de son corps et de son sang donnés pour nous.»

Après la célébration, la procession avec le Saint-Sacrement passe par les lieux les plus significatifs du Petit Cénacle.

Fr. NOËL MUSCAT, ofm
Supérieur du Couvent du Petit Cénacle
«Ici, nous avons un petit couvent, mais nous avons avant tout deux églises : l’église supérieure derrière moi, en haut – c’est l’église originale du couvent dédiée à l’eucharistie – et aussi la petite chapelle dédiée au Saint-Esprit – où nous avons terminé la procession avec la dernière bénédiction. Dans le jardin, nous nous sommes arrêtés pour la deuxième fois dans un petit lieu, réalisé à l’extérieur comme un lieu de rassemblement, de prière.»

Le Mont Sion est aussi le premier siège de la Custodie de Terre Sainte : ici, les frères franciscains vécurent de 1333 à 1551, quand ils furent chassés par la force. Pendant ce temps, en 1342, le pape Clément VI leur confia officiellement la charge de garder les lieux saints.

Fr. FRANCESCO PATTON, ofm
Custode de Terre Sainte
«Nous gardons toujours dans notre cœur l’espoir de pouvoir, un jour, revenir en ce lieu, qui porte encore d’un point de vue physique les signes de la présence franciscaine : si l’on va au Cénacle et aussi dans la partie qui fut le couvent construit par les frères, aujourd’hui encore, on voit sculptés sur les murs et dans la pierre ceux qui sont les symboles de la Custodie elle-même. Pour nous, c’est un lieu qui a dans notre cœur une place toute particulière.»

 

Christian Media Center