En prière pour les bienfaiteurs de la Terre Sainte et pour le monde entier

Alors que l’esprit de la Résurrection souffle encore sur la Ville Sainte, Fr. Francesco Patton, Custode de Terre Sainte, a présidé en ce mardi de la troisième semaine de Pâques, une messe dans le Lieu le plus saint de toute la chrétienté, le Saint-Sépulcre, ce lieu où Jésus, par sa mort et sa résurrection, a vaincu le péché et la mort.

La Sainte Messe a été célébrée à l'intérieur de l'édicule du Saint-Sépulcre, dans la chapelle de l'ange, à l'endroit où, selon le récit de l'évangéliste Matthieu, « l'ange était assis sur la pierre qui fermait le tombeau et apparut aux femmes pour leur annoncer la Résurrection ».

Le Custode a rappelé comment : « dans cette basilique du Saint-Sépulcre, les franciscains gardent le lieu physique de la réconciliation entre Dieu et les hommes ». Il a ensuite commenté les deux enseignements fondamentaux des lectures du jour rappelant que : « Jésus est le Pain de vie et donne la vie au monde ». Et que, « le martyre d'Etienne nous aide à comprendre que dans le témoignage du disciple s’actualise le témoignage de Jésus, le Maître ».

La consécration eut lieu juste au-dessus du Tombeau où le corps de Jésus a été déposé. Cette eucharistie était toute particulière car célébrée à l’intention des bienfaiteurs de la Terre Sainte.

Fr. FRANCESCO PATTON, ofm
Custode de Terre Sainte
« Le sens de cette célébration est de prier pour tous les bienfaiteurs de la Terre Sainte. Sans leur soutien, il nous serait impossible de mener à bien cette mission au bénéfice de la communauté locale et des pèlerins, lorsque ceux-ci pourront revenir ici. Nous nous sentons redevables envers tous les bienfaiteurs. Nous ressentons comme un devoir de gratitude que de célébrer ici, en ce Lieu le plus saint de toute la chrétienté, pour ceux qui nous aident et nous soutiennent financièrement. Ils nous permettent de poursuivre la mission que l'Église nous a confiée. »

Le Custode de Terre Sainte et tous les frères franciscains portent aussi dans leur prière les pays qui souffrent encore de la pandémie.

Fr. FRANCESCO PATTON, ofm
Custode de Terre Sainte
« Il est de notre devoir de prier pour l’humanité en souffrance. D'une manière ou d'une autre, ici à Jérusalem, nous pouvons dire que nous entrons dans une phase de rétablissement, de résurrection et de sortie de la pandémie. Mais nous savons qu'il y a des pays qui souffrent encore beaucoup, des pays comme le Brésil et l'Inde qui sont terriblement impactés comme tant d'autres, un peu partout dans le monde. Prier pour les malades ici, sur le Lieu-même de la Résurrection, a une valeur particulière car cela éclaire, par la force de la foi et la vertu de l’espérance, ce chemin que certains pays parcourent encore pour sortir de la pandémie. »

Le Custode a également prié pour le retour des pèlerins et des chrétiens du monde entier.

Fr. FRANCESCO PATTON, ofm
Custode de Terre Sainte
« Cette expérience de prière et de célébration à l'intérieur du Tombeau de Jésus aide les chrétiens du monde entier à comprendre la valeur non seulement de Pâques mais de la célébration eucharistique qui est toujours un mémorial de Pâques. »
 

Christian Media Center