Dominus Flevit: premier pèlerinage de Carême

Pour la Custodie de Terre Sainte, le 20 mars est cette année le premier jour des pèlerinages traditionnels de Carême sur les lieux de la Passion de Notre Seigneur Jésus-Christ.

Le premier Sanctuaire visité se trouve sur le Mont des Oliviers : le Dominus Flevit qui signifie littéralement « le Seigneur pleura ». Selon la tradition, c’est ici que Jésus a pleuré en regardant la Ville Sainte et parlé à ses disciples de la fin de Jérusalem et de la fin du monde (Mt, 24 ; Mc, 13 et Lc, 21). Le souvenir, célébré en ce site, est aussi rapporté dans les mémoires de la pèlerine Egérie, remontant à la fin du IVème siècle : elle cite une célébration liturgique ayant lieu là le Mardi Saint. Le sanctuaire actuel achevé en 1956 porte, comme différents lieux de Terre Sainte, la signature de l’architecte Antonio Barluzzi qui le conçut en forme de larme pour rappeler la désolation exprimée par des larmes, ressentie par le Fils de Dieu lorsqu’il prophétisa l’avenir de la Ville Sainte.

Le Mont des Oliviers a été un centre important pour la mémoire des premiers chrétiens : dans le passé on pouvait voir soit les restes de l’ancienne ville détruite, soit une partie de la nouvelle Jérusalem encore en construction par les Romains. Fin 1800, les franciscains achetèrent ce terrain, situé près de la mosquée El-Mansourieh, déjà à l’abandon à l’époque, et c’est là que surgit le lieu où l’on fait aujourd’hui mémoire de cet évènement.

« En ce lieu, comme Jésus, nous sommes devant la Ville Sainte » a commenté dans son homélie Fr. Ramzi Sidawi, économe de la Custodie, « et nous sommes invités comme lui à nous immerger dans les mystères de la Semaine Sainte pour arriver jusqu’à la Résurrection. Nous nous immergeons ici dans le mystère de Dieu et marchons avec Lui jusqu’au bout ».