Vœux de Pâques aux communautés orthodoxes de Jérusalem

Les célébrations de Pâques chez les orthodoxes terminées, la communauté des Frères Mineurs Franciscains de Saint Sauveur, guidée par le Custode Fr. Francesco Patton, a à son tour présenté ses vœux comme le veut la tradition en Terre Sainte.

Ce sont les grecs-orthodoxes que la délégation des franciscains a visités en premier. Le Custode a souligné l’importance de la coopération entre les différentes confessions chrétiennes présentes en cette Terre, et à Jérusalem plus particulièrement. Théophile III, primat de l’Église orthodoxe de Jérusalem, a centré son discours sur la fête de Pâques tout juste achevée : « Pâques est la fête la plus inclusive du christianisme » a-t-il déclaré « à la lumière de la Résurrection, nous pouvons ensemble reconstruire notre unité en partant de cet évènement ». 

La délégation s’est ensuite rendue au Patriarcat copte orthodoxe, où les franciscains ont rencontré un représentant de l’évêque Anba Antonio. Fr. Patton a rappelé aux coptes que pour eux cette fête était la source de leur témoignage et de leur espérance : « nous savons qu’un monde nouveau et une humanité nouvelle sont possibles, si nous acceptons et recevons le don pascal de l’Esprit, prions donc Jésus ressuscité d’insuffler sur le Moyen-Orient et sur le monde le don de l’Esprit afin d’offrir la paix et la réconciliation». Le Custode a aussi mentionné les célébrations en Egypte des 800 ans de la rencontre de Saint François avec le Sultan, particulièrement la rencontre avec le pape Tawadros II, avant le début officiel des célébrations. Le discours du représentant de Mgr Anba Antonio a centré son discours sur la joie évangélique de la Résurrection, en soulignant combien l’Évangile contenait de principes de paix et joie, d’espérance et de sérénité, surtout dans les pages concernant cet évènement heureux. 

Le nouveau Vicaire patriarcal de l’Église syriaque orthodoxe de Jérusalem, l’archevêque établi le 12 avril de cette année, a accueilli la délégation au Patriarcat syriaque. Durant cette troisième rencontre, le Custode a rappelé que, comme l’affirme le pape François, Pâques est la fête des pierres tombales enlevées et des roches que l’on fait rouler ; ces pierres qui vont contre notre espérance comme celles de la mort, du péché, de la solitude et de la peur. Pour conclure, le Custode a souligné sa proximité et son amitié envers la communauté, surtout en cette période du début du ministère du nouvel Archevêque. Mgr Dahho a ensuite exprimé son intention de vie communautaire entre les confessions, fort de son expérience marquante au Brésil. « Jérusalem n’est pas un lieu facile, mais côtoyons Jésus qui a marché dans la souffrance, sur cette terre, pour rejoindre ensuite la vie éternelle ».

C’est la communauté éthiopienne qui à ensuite accueilli les franciscains. Le Custode leur a exprimé des vœux cordiaux dans le souvenir de la descente du Saint-Esprit, lorsque Jésus vient au milieu de ses disciples afin de rester avec eux pour toujours. En rappelant l’évènement de la Résurrection, la communauté a dit être très heureuse de recevoir chaque année les vœux, signe de coopération et d’unité entre les différentes confessions chrétiennes, surtout en ces jours où tous font mémoire de la Résurrection de Jésus-Christ, le Fils de Dieu. 

La dernière communauté à être visitée a été celle des Arméniens. Fr. Patton leur a souhaité une Sainte fête de Pâques en rapportant le sens de Pâques à la libération de l’esclavage. « Pâques est pour nous le commencement du nouveau monde libre de l’esclavage. Le Christ est vivant avec nous et nous montre la lumière ». Le Patriarche arménien Nourhan Manougian a accueilli les vœux de la délégation franciscaine, en rappelant le travail réalisé ensemble ces dernières années pour les lieux saints, et identifiant en cela une responsabilité des générations présentes envers celles du futur. « Nous pouvons » a conclu le Patriarche « célébrer ensemble de nombreuses Pâques là où eurent lieu les événements de Jésus ». 

Giovanni Malaspina