Saint Nicolas Tavelić, lien entre la Croatie et la Custodie de Terre Sainte

C’est un lien très étroit qui unit la Croatie et la Custodie de Terre Sainte et qui naquit avec l’histoire de Saint Nicolas Tavelić – d’origine croate justement – et de ses trois compagnons, premiers franciscains martyrs de la Custodie de Terre Sainte. En 1391, ils vivaient à Jérusalem, dans le couvent édifié sur le Mont Sion autour du Cénacle et détruit 150 ans plus tard. L’évangélisation publique – alors interdite – amena le groupe au martyre.

Fr. FRANCESCO PATTON, ofm
Custode de Terre Sainte
«Pendant de longs siècles, la dévotion envers eux a perduré, mais c’est seulement en 1970 que le pape Paul VI a canonisé ces premiers martyrs de la Custodie de Terre Sainte.»

Le cinquantième anniversaire de la canonisation a été rappelé lors d’une messe dans la chapelle de la Délégation Apostolique de Jérusalem, dont l’autel latéral dédié au saint a été donné par la Croatie. La messe – présidée par Fr. Francesco Patton, Custode de Terre Sainte et concélébrée par les frères du Discrétoire de la Custodie avec la participation de Mgr Leopoldo Girelli, Nonce Apostolique en Israël et à Chypre et Délégué Apostolique pour Jérusalem et la Palestine – a été célébrée le même jour où se sont déroulées les grandes célébrations de Sebenico, ville natale de Saint Nicolas Tavelić.

Fr. FRANCESCO PATTON, ofm
Custode de Terre Sainte
«Ce saint a une valeur particulièrement importante pour le peuple croate ; lequel désire faire don à la Custodie de Terre Sainte d’une statue en bronze de Saint Nicolas Tavelić, à placer le plus près possible du lieu où Saint Nicolas vécut sa mission, c’est-à-dire du Cénacle, et donc, la statue sera placée dans le jardin du Petit Cénacle. Ainsi, comme une chapelle dédiée à Saint Nicolas Tavelić sortira de terre aussi au Champ des Bergers pour cultiver et faire croître ce lien qui, pour nous, est très important.»

Mais les signes de l’amitié entre la Croatie et la Custodie déjà présents en Terre Sainte sont très nombreux.

Fr. SINISA SREBENOVIC, ofm
Custodie de Terre Sainte – originaire de Croatie
«C’est l’orgueil d’un petit peuple qui a un saint, le premier saint des temps modernes. Le lien entre la Custodie et la Croatie ne se limite pas à Saint Nicolas Tavelić. Il y a, par exemple, le jardin de Gethsémani, qui a été acheté par les croates et donné à la Custodie ; c’est aussi le lien du Mont Tabor pour la construction de la basilique. Nous aimons aussi rappeler que c’est l’un des custodes, Bonifacio di Ragusa, qui au XVIe siècle, lorsque les frères quittent le Cénacle, trouve la stabilité des frères au couvent de Saint-Sauveur, et puis la grande restauration du Saint-Sépulcre. Ici aussi, nous trouvons les traces des liens entre la Croatie et la Custodie.»

 

Christian Media Center