Record de touristes et de pèlerins en Terre Sainte

Nous commençons 2020 avec de bonnes nouvelles de la Terre Sainte. Les ministères du tourisme israélien et palestinien confirment le record du tourisme en 2019.

Les chiffres sont éloquents, 4 551 600 touristes: 10,6% de plus qu'en 2018. Pour le ministre israélien du Tourisme, Yariv Levi, 2019 s'est terminée avec un nouveau record pour le tourisme. Record historique des arrivées de touristes même en décembre 2019: 358 300, 10% de plus qu'en décembre 2018. C’est la troisième année consécutive où le record des arrivées est battu. Jérusalem et Tel Aviv sont les villes les plus visitées.

Le ministère israélien du Tourisme ne précise pas le nombre de pèlerins, mais la croissance des visiteurs des sanctuaires est visible.

Le ministre palestinien du Tourisme, Rula Ma'yaa, a également fait état du record de pèlerins. En raison du grand nombre de groupes, la basilique de la Nativité de Bethléem a prolongé les heures d'ouverture de trois heures, jusqu'à 20 heures.

RODRIGO LUIZ
Brésil
« J'ai été vraiment surpris par le nombre de pèlerins cette année en novembre. Il est surprenant de voir cette manifestation de la foi. Notre groupe est de 160 pèlerins sur 3 bus. Aujourd'hui est le dernier jour et les pèlerins reviennent heureux de cette expérience de foi. Pour être entré en contact avec tant de pèlerins du Brésil et du monde entier. Cela ne fait que renforcer notre foi. »

LARISSA
Brésil
« C'est la première fois que je viens ici avec autant de monde, mais Dieu nous donne la grâce de visiter les lieux saints où nous pouvons faire l'expérience du sacré. Avec beaucoup d'autres, nous nous sommes organisés pour arriver tôt, afin que l'essence de la spiritualité du Saint-Sépulcre soit absorbée par nos pèlerins. »

F. Francesco Patton, Custode de Terre Sainte, nous partage les espoirs et les prières pour cette nouvelle année.

F. FRANCESCO PATTON,ofm
Custode di Terre Sainte
« Nous espérons que le nombre de pèlerins continuera d'augmenter et, en fait, je dirais même que les pèlerins eux-mêmes dissuadent toute forme de conflit plus explicite.
« J'espère et prie pour que les pèlerins continuent à venir avec foi en Terre Sainte, continuent à venir ici un peu comme les mages, guidés par l'étoile, donc par des recherches personnelles mais aussi guidés par la parole de Dieu, par l'Ecriture, pour rencontrer Jésus. »

F. FRANCESCO PATTON,ofm
Custode di Terre Sainte
« Nous prions et espérons toujours que la diplomatie, c'est-à-dire la capacité de dialoguer, prévale sur le recours à la violence, même là où il y a déjà eu recours à la violence. Par conséquent nous devons réparer ou tisser des relations ou trouver le moyen de sortir d'une situation qui semble avoir seulement le coup pour coup comme seule dynamique. »