Prise d’habit des six nouveaux novices de la Custodie de Terre Sainte à Montefalco

 

Dimanche 8 septembre 2019, dans l’ambiance des laudes matinales solennellement chantées, six postulants de la Custodie de Terre Sainte ont revêtu les habits de la probation au couvent de Montefalco, comme signe de leur entrée dans l’année du noviciat.

Le Custode, Fr. Francesco Patton, a tenu une brève homélie, après la lecture de pages significatives. La première : l’épisode du jeune riche invité par Jésus à tout vendre pour le suivre (Mc 10, 17-31) ; la deuxième, tirée des Sources Franciscaines : la vision que François eut aux origines de l’Ordre, où des gens de toute langue et culture accourraient pour recevoir l’habit de la sainte religion (c’est-à-dire l’Ordre Mineur naissant, FF 364). 

Le Custode a commencé sa réflexion à partir d’un célèbre proverbe italien : « L’habit ne fait pas le moine », pour rappeler qu’il ne suffit pas de changer d’habit et revêtir un vêtement religieux pour devenir des hommes nouveaux. Il a ensuite rappelé quelques épisodes de la vie de Saint François où le Père Séraphique changea d’habit. Parmi les plus significatifs : l’échange de ses vêtements avec ceux d’un pauvre mendiants, acté par le jeune François à Rome, et la célèbre mise à nu de François devant l’Évêque d’Assise, lorsqu’il rendit tout à son père. C’est surtout ce deuxième épisode, pour le tournant permanent donné à la vie de François, qui est assimilable au geste qu’ont réalisé les six postulants de la Custodie de Terre Sainte. Recevoir l’habit franciscain signifie en effet, démarrer un cheminement de conversion incessante, dont le but est de revêtir le Christ et pas seulement des étoffes différentes de celles que l’on revêt habituellement. La diverse provenance des six nouveaux novices (Israël, Ghana, Honduras, Irak, Mexique, Nigéria) est un beau signe de l’universalité de la Custodie de Terre Sainte, reflet de la catholicité de l’Église.

Les six jeunes qui ont reçu les habits de la probation, étaient visiblement émus de la célébration. Maintenant, une année de noviciat les attend au Couvent franciscain de La Verne qu’ils vont rejoindre le 13 septembre. Tout la Fraternité de la Custodie les accompagne par sa prière afin que, à l’exemple du Père Séraphique, ils puissent se conformer en tout à Jésus-Christ, aimé par-dessus de toute chose, dans une pleine conformité à sa Pâque de mort et de résurrection.