Première licence à l’Institut Magnificat et rallongement par la Biennale Académique

Jamil Friej, étudiant à l’Institut Magnificat, a terminé ses études au Conservatoire «Arrigo Pedrollo» de Vicence, en Chant de la Renaissance et Chant Baroque avec la Prof. Giuliana Mettini, directrice adjointe de l’Institut.

Originaire de la Vieille Ville de Jérusalem, Jamil Friej, 27 ans, est le premier étudiant à avoir achevé ses études à l’Institut Magnificat. Une fois son diplôme en piano et solfège obtenu, Jamil a été embauché par le secrétariat du Magnificat comme Project and Marketing Coordinator et est chargé des relations avec le PPAN (Palestinian Performing Art Network). A l’issue de ses examens d’harmonie et de composition, il a commencé à délivrer ses premiers cours de solfège aux enfants de l’école, faisant ainsi partie du corps enseignant de l’Institut Magnificat. Le 19 février, après un examen final consistant en un concert de 50 minutes de son répertoire, accompagné par Lucia d'Anna (violoncelle) et Netta Ladar (clavecin), il a obtenu son Baccalauréat.

L’Institut Magnificat de Jérusalem est une école de musique fondée en 1995 par Fr. Armando Pierucci, au cœur de la Vieille Ville de Jérusalem. Unique en son genre, elle promeut l’étude de la musique en offrant une préparation professionnelle, mais elle se veut surtout être un lieu de dialogue et d’éducation à la cohabitation pacifique, où enfants et jeunes musulmans, chrétiens et juifs, étudient ensemble, unis par la passion de la musique. En ce moment, l’école accueille plus de 200 jeunes élèves et environ 18 professeurs, avec un succès grandissant. Au Magnificat, sont enseignés : le piano, le violon, le violoncelle, l’orgue, le chant, la guitare, la composition, la flûte, les percussions, la chorale, le solfège et l’Histoire de la musique.

La collaboration avec le Conservatoire «Arrigo Pedrollo» de Vicence est née en 2003 grâce à une convention entre les deux institutions consistant en un soutien de l’organisation didactique. Depuis lors, le Magnificat a eu comme modèle didactique le Conservatoire de Vicence, mais ce n’est pas tout : l’accord ouvrait la voie à la participation des étudiants aux classes italiennes de Master, aux ateliers et aux concerts en collaboration avec le Conservatoire. Cette relation a permis au Magnificat de devenir un Institut où l’on peut obtenir le diplôme de piano et d’orgue. En 2008, il y a eu un addendum à l’accord précédent, rendant ainsi possible l’accès au diplôme quelle que soit la pratique de l’instrument, au Conservatoire de Vicence. Nouveau résultat précieux ces dernières années : l’obtention du baccalauréat, dont Jamil a été le pionnier.
Depuis le 19 février 2019, outre la licence, la possibilité de continuer à suivre les étudiants a été officiellement reconnue au Magnificat, garantissant ainsi une poursuite par une Biennale Académique, ce qui équivaut à une spécialisation. 

C’est un objectif majeur pour le Magnificat qui se confirme comme Institution de valeur. « Le défi que nous commençons à relever » a déclaré le Directeur, Fr. Alberto Pari « est encore plus grand : nous aimerions davantage d’échanges entre étudiants italiens et hiérosolymitains afin de permettre une expérience musicale différente, et encourager ainsi une carrière dans la musique ».

Giovanni Malaspina