La Basilique du Saint-Sépulcre en ces temps du Covid-19

« La communauté des frères du Sépulcre est composée de 11 frères » explique Fr. Salvador Rosas Flores, Supérieur du Couvent franciscain du Saint-Sépulcre. « Malgré l'absence totale de pèlerins, nous continuons notre rythme de prière et de fraternité. Notre principale intention de prière en ce moment est de demander au Seigneur de sauver le monde de la situation à laquelle il est confronté ».

En ce temps particulier aussi, dans la Basilique, les franciscains et les autres communautés chrétiennes présentes continuent à respecter les règles du Statu Quo, en célébrant leurs liturgies au Tombeau, au Calvaire et dans tous les lieux saints au sein du Saint-Sépulcre. « Parmi nous, franciscains, il y a sept prêtres et nous célébrons chaque jour au moins une messe chacun, ce qui revient à un total de sept messes quotidiennes, qui sont habituellement célébrées par des groupes de pèlerins : une messe solennelle devant l’Edicule, quatre dans le Tombeau, et deux au Calvaire ». Quoique peu nombreux, les franciscains continuent à se rassembler pour observer les rythmes quotidiens de prière, parmi lesquels les vêpres, la procession quotidienne et l'office de nuit.

Les intentions sont nombreuses pendant les moments de prière. « En plus de celles qui nous sont constamment confiées par les pèlerins et les bienfaiteurs » poursuit Fr. Salvador « en cette période historique, notre principale préoccupation est de prier pour tous les pays du monde qui souffrent à cause du Coronavirus ». Une intention unique teintée de nombreuses nuances : l’intention principale vise la fin de la propagation du virus, mais les prières montent aussi pour les professionnels de la santé, les malades, les responsables politiques afin qu'ils prennent des décisions justes et cohérentes, sans oublier le contexte économique, et les difficultés endurées par les travailleurs et leurs familles.

L'incertitude de la situation mondiale crée également des sentiments mitigés au sein de la communauté, mais c'est aussi la toile de fond d'une confiance assurée dans le Seigneur. « Nous sommes attentifs à tous les problèmes relayés par l’actualité - dit Fr. Salvador - mais pour le Covid-19 nous le sommes encore plus, et ce, pour deux raisons : nous vivons sur un territoire où de plus en plus de personnes tombent malades et, surtout, nous venons de différents pays du monde : pays européens, du Moyen-Orient, d’Amérique du Nord et d’Amérique latine, qui commencent à être confrontés au problème de l'augmentation du nombre de personnes contaminées ».

La technologie et les médias sociaux sont également des outils fondamentaux pour les franciscains du Saint-Sépulcre. C'est grâce à eux qu'ils peuvent entretenir des relations et des contacts vivants avec l'étranger : les différentes provinces franciscaines, les pays d'origine, leurs familles. « Nous connaissons les conditions de chacun et faisons en sorte que le soutien comme l’encouragement ne fassent jamais défaut. Nous tâchons avant tout de conseiller nos amis sur des formes de comportement dont nous savons déjà qu'elles ont porté leurs fruits ailleurs et auxquelles, bien entendu, nous nous adaptons également. Le Seigneur nous aidera ».


 

Giovanni Malaspina