Exposition au couvent de Saint Sauveur : ‘‘Chiara Lubich Ville Monde’’ 

Née du désir de porter le message de Chiara Lubich en Terre Sainte et d’appréhender son charisme, l’exposition « Chiara Lubich Ville Monde » a été inaugurée samedi 29 février au salon de la Curie de la Custodie, dans le couvent de Saint Sauveur à Jérusalem. Organisée par le Centre Chiara Lubich en collaboration avec la Fondation du Musée Historique du Trentin (Italie), l’exposition reparcourt les moments clés de la vie et de l’œuvre de la fondatrice du Mouvement des Focolari, 100 ans après sa naissance. Son infatigable engagement pour l’unité, comme projet religieux, social et politique, a été confirmé par des reconnaissances de multiples institutions internationales et organisations non gouvernementales.

Le Nonce Apostolique en Israël et Chypre et Délégué Apostolique à Jérusalem et Palestine, Mgr Leopoldo Girelli, et les délégués du Mouvement des Focolari pour le Moyen-Orient étaient présents à l’inauguration de l’exposition, ainsi que les représentants de la Custodie de Terre Sainte et du Patriarcat grec-orthodoxe de Jérusalem. « Nous venons de célébrer les 800 ans de présence franciscaine en Terre Sainte et nous voulons demeurer au service de l’Eglise Catholique. C’est pourquoi nous sommes heureux de vous accueillir ici aujourd’hui - a dit Fr. Stéphane Milovitch, responsable des Biens Culturels de la Custodie -. Je vois que vous avez une présence féconde dans l’Eglise de Jérusalem et je vous souhaite de fêter le huitième centenaire comme nous ». Diffusée en streaming avec traduction simultanée en arabe et en anglais, la conférence d'ouverture a permis de visionner les discours de tous ceux qui ne pouvaient pas participer physiquement, en raison des difficultés de déplacement dues aux récentes réglementations sanitaires.

La décision de réaliser l’exposition à Jérusalem est née dans le but de faire connaître Chiara Lubich et son histoire, mais aussi pour témoigner du lien qu’elle a eu avec la ville de Jérusalem. Chiara est venue en Terre Sainte une seule fois mais ce fut un voyage qui a profondément marqué sa vie, comme en témoignent ses écrits. « Une section de l’exposition est justement dédiée à sa visite en Terre Sainte - a dit Giuliano Ruzzier, conservateur de l’exposition -. Il s’agit d’un documentaire du voyage que Chiara fit en 1956. Vous ne verrez pas seulement le passé, mais également le présent et l’avenir ». En effet, l’exposition se termine par la présentation du Centre international pour l’unité et la paix, un grand projet fortement voulu par Chiara. « L’exposition originelle a été mise en place à Trente (Italie), ville natale de Chiara Lubich, et s’intitule, comme vous les savez, Chiara Lubich ville monde - a expliqué Anna Maria Rossi, conservatrice de l’exposition -. Dès le début, nous avons voulu penser un projet qui ne se limite pas seulement à la ville de Trente, mais qui s’étende, comme c’était le cas dans la vie de Chiara, aux extrémités de la terre, en comprenant les cinq continents ».

« Nous sommes sûrs que vos actions auront une grande valeur pour notre territoire, pour l’Italie toute entière, mais aussi pour ces lieux du monde où Chiara a envoyé son message », a affirmé dans un message vidéo, le président de la Province Autonome de Trente, Maurizio Fugatti. Le Custode de Terre Sainte, Fr. Francesco Patton, a également envoyé son message d’action de grâce et de souvenir de Chiara Lubich.
Le Nonce Apostolique a coupé le ruban d’ouverture de l’exposition. « Que signifie couper un ruban ? Cela signifie entrer dans la mémoire qui rend vivant le message de Chiara - a dit Mgr Girelli -. Ici, à Jérusalem, nous pourrions inverser les mots du titre de l’exposition et l’appeler : Chiara Lubich, monde ville, car du monde cette exposition est arrivée dans la ville par excellence, la Ville Sainte, la ville de l’unité, de la fraternité, du dialogue entre les religions, entre les peuples ».

L’exposition restera ouverte aux visiteurs en entrée libre pendant deux semaines, et s’achèvera par une soirée de célébration prévue le samedi 14 mars 2020, de 17h30 à 19h (heure locale). Dans la Salle de l’Immaculée, au couvent de Saint Sauveur à Jérusalem, plusieurs intervenants approfondiront des aspects de la figure et de la spiritualité de Chiara Lubich, en accordant une attention particulière à sa contribution au cheminement œcuménique entre les Eglises chrétiennes.

Beatrice Guarrera

 

Mise à jour du 9 mars: en raison de l'urgence sanitaire, la soirée "Célébrer pour rencontrer Chiara", prévue le samedi 14 mars 2020, est reportée à une date à définir.
L'exposition en cours à la Curie de la Custodie de Terre Sainte (couvent de San Salvatore) à Jérusalem, restera ouverte aux visiteurs jusqu'au samedi 23 mai 2020 (heures: lundi-vendredi 8h00-18h00; samedi 8h00 -13: 30). Pour réserver des visites guidées, écrivez à: info@focolare-hl.org ou appelez le numéro: +972 2 671 4434.