En prière au Calvaire pour l'Exaltation de la Sainte Croix

Le 14 septembre, dans la chapelle de la Crucifixion au Calvaire, la solennité de l'Exaltation de la Sainte Croix a été célébrée. Cette fête est l'une des plus importantes liées à la Croix de Jésus, avec celle du Recouvrement de la Sainte Croix par sainte Hélène le 7 mai, ainsi que la fête de l'adoration de la Croix, célébrée le Vendredi Saint. Dans la Basilique du Saint-Sépulcre, les vêtements rouges des franciscains qui animaient la messe, ont ramené les fidèles à la mémoire du sang de la Passion du Christ, mort sur la croix pour la rédemption du monde. L'origine de la fête de l'Exaltation de la Sainte-Croix remonte au IVème siècle et, aujourd'hui encore, les frères de la Custodie de Terre Sainte la célèbrent au Calvaire.

« Fulget Crucis mysterium » est le verset propre à ce lieu (...), car de ce lieu resplendit le mystère de la Croix, du jour où le salut s'est accompli pour le monde et pour chaque homme de l'histoire. Tels ont été les mots de fr. Dobromir Jasztal, vicaire de la Custodie de Terre Sainte, dans son homélie.

Le vicaire de la Custodie a ensuite mis l'accent sur l'importance de l'épisode biblique raconté dans la première lecture, dans lequel il est dit que « de même que Moïse éleva le serpent dans le désert, de même le Fils de l'homme doit être élevé, afin que quiconque croit en lui ait la Vie éternelle » (Nb 21,4-9). « Jésus sera élevé de terre et les hommes verront la sagesse et la puissance de Dieu – a déclaré fr. Dobromir –. L'heure de la croix n'est pas une heure de défaite, mais une heure de victoire. Jésus sur la croix exprime une nouvelle sagesse qui est de faire en sorte que l'amour transforme la douleur en gloire. Jésus élevé sur la croix exprime une puissance nouvelle, jamais vue auparavant, qui brise l'enfer et libère les hommes. L'amour accepte la douleur et la douleur rend l'amour pur ».

Selon le vicaire de la Custodie, la croix, ne sauve toutefois pas de façon « abstraite et magique », mais elle est le « Chemin », la « Voie » sur laquelle Jésus veut nous conduire, elle est la « Voix » du Père Créateur, en contradiction avec la mentalité du monde.

La procession avec la relique de la Sainte Croix du Calvaire à la Chapelle de la Madeleine a été un moment solennel. L'hymne ancien à la croix Vexilla Regis accompagnait le rite qui s’est achevé par un geste d'adoration de la part des fidèles. Afin de respecter les règles d'hygiène dues à la pandémie de Covid-19, il n'a pas été possible d'embrasser la relique ; mais par une prosternation, les fidèles ont rendu hommage à la Croix du Christ, espoir de ceux qui croient en Lui.

 

 

Beatrice Guarrera