De Vérone à Jérusalem: disposition des sculptures du Chemin de Croix bénies par le Pape, le long de la Via Dolorosa

Chacun pèse 15 kg et, dimanche 6 octobre, ils ont été placés le long de la Via Dolorosa à Jérusalem. Il s’agit des neuf panneaux en relief du Chemin de Croix, réalisés par la Fonderia Artistica Bmn Arte et sculptées par Alessandro Mutto, que le pape François a bénis le 21 septembre dernier à la salle Clémentine au Vatican.

C’est le Nonce Apostolique, Mgr Leopoldo Girelli, qui a présidé le Chemin de Croix et béni les nouvelles stations fixées aux murs le long de la « Via Dolorosa » de la Vieille Ville de Jérusalem. La célébration s’est terminée avec la bénédiction des cinq dernières sculptures à l’Église du Couvent de Saint Sauveur, qui seront disposées dans la chapelle franciscaine du Saint-Sépulcre.

Ce moment important, qui sera célébré par de nombreux pèlerins qui viendront marcher sur les derniers pas de Jésus-Christ, a été suivi par la messe présidée par le Custode de Terre Sainte, Fr. Francesco Patton. Dans son homélie, le Custode a remercié le sculpteur Alessandro Mutto, les représentants de la Fonderia Artistica Bmn Arte, le diocèse de Vérone et le Comité qui a été constitué il y quelques années pour réaliser ce désir commun d’avoir un Chemin de Croix figuratif à Jérusalem. Fr. Patton a expliqué l’importance du Chemin de Croix en disant qu’il « nous aide à comprendre qu’une vie donnée par Amour, c’est la seule vraie vie, authentique, et il nous rappelle que celui qui donne sa vie par amour, participe déjà à la victoire de Jésus sur la mort. C’est pourquoi nous sommes reconnaissants envers celui qui a conçu ce Chemin de Croix, qui l’a réalisé et l’a donné à notre ville bien aimée de Jérusalem. Puisse le Seigneur Jésus, qui l’a parcourue le premier, soutenir nos pas sur le chemin de la Croix qui est la voie de la Vie».

Cette œuvre est issue d’une collaboration déjà née en 2003, par la création d’une Association qui a construit la « Porte de la Paix » : le portail en bronze qui relie la Basilique de Sainte Catherine à la Basilique de la Nativité, à Bethléem, représentant les scènes de la naissance de Jésus. Durant les jours de l’inauguration de la « Porte de la Paix », suite à une visite à Jérusalem, les responsables de la Fonderie commencèrent à envisager une œuvre à donner à la Ville Sainte. « Pour nous, il fallait quelque chose qui devait représenter ce que les gens se sont toujours figurés dans leur imagination » a commenté Roberto Brizzi, fondateur de la Fonderia Artistica Bmn Arte, « nous avons fait seulement ce qu’une personne normale désirerait voir. Ce rêve nous préoccupait depuis 20 ans et il se réalise finalement aujourd’hui ».

Le travail du sculpteur Alessandro Mutto a duré huit mois ; il a du beaucoup étudier avant de se mettre au travail. « Je me suis dit que j’allais m’identifier à un spectateur d’il y a 2 000 ans » a déclaré le sculpteur « et voir ces scènes comme si je passais par hasard en ces lieux ; j’ai cherché à m’identifier aux personnages pour représenter leurs mouvements, particulièrement les expressions du visage. J’ai dû travailler en miniature, avec de la pâte à modeler, en cherchant à faire avancer simultanément le travail de tous les panneaux, pour ne pas risquer de me tromper dans les proportions ».


Giovanni Malaspina