Bethléem : la salle "Saint Francis Millennium hall" inaugurée après les rénovations 

Après des mois de rénovations, la salle polyvalente du Terra Santa College de Bethléem rouvre ses portes. La salle "Saint Francis Millennium hall", après avoir été sécurisée et rénovée, a été inaugurée le 5 juin 2021 en présence des plus importantes autorités religieuses et civiles de Bethléem. Ce même jour, a également eu lieu la remise des diplômes aux étudiants du Terra Santa College, qui avaient passé leurs examens finaux. Fr. Ibrahim Faltas, directeur du Bureau central des écoles de Terre Sainte et directeur du Terra Santa College de Bethléem, a accueilli les invités présents à la cérémonie : entre autres, le Custode de Terre Sainte, fr. Francesco Patton, le maire de Bethléem, Anton Salman, le Consul Général d'Italie à Jérusalem, Giuseppe Fedele, et le Professeur Maurizio Oliviero, Recteur de l'Université de Pérouse (qui accorde des bourses aux étudiants les plus méritants du Terra Santa College).

L'idée de construire une grande salle couverte pour accueillir les grands événements à Bethléem est née en 1997 et a pris forme en 1998, lors de son inauguration en présence du Custode de Terre Sainte de l'époque, fr. Giovanni Battistelli, et du Président palestinien, Yasser Arafat. Au fil des ans, la salle a vu passer des milliers de pèlerins et des événements d'envergure internationale. En 2000, elle a également été préparée pour accueillir le Saint Père Jean-Paul II lors de sa visite pour le Jubilé. Lorsque les travaux de restauration ont commencé en 2021, l'objectif était de sécuriser les locaux et de les mettre en valeur avec des peintures et des œuvres d'art pour commémorer l'histoire, la culture et le message chrétien de Bethléem.

Le Custode de Terre Sainte, fr. Francesco Patton, a béni la salle et dévoilé les œuvres d'art, tandis que fr. Ibrahim Faltas a illustré au public la signification des nouveautés introduites. Trois phrases bibliques de valeur significative ont été gravées sur le plafond de la salle : une en latin ("Gloria in Excelsis Deo..."), une en grec ("Le Verbe s'est fait chair...", Jn 1,14) et une en arabe ("Vous êtes le sel de la terre...", Mt 5,13-16). Sur deux parois, ont été suspendus un tableau avec les armoiries de la Custodie de Terre Sainte et une grande étoile de Bethléem en nacre, œuvres réalisées par les artisans du Centre Piccirillo de Bethléem sous la supervision de l'expert Najib Lama, pour le travail du bois et de la résine, et de Salim Atik pour le travail de la nacre. La salle a également été enrichie de quelques peintures de l'artiste palestinien Anton Auon (ancien élève de l'école), représentant saint François d'Assise, le Cantique des Créatures et la naissance de Jésus. Le mur droit de la salle, lui, a été consacré à de petites œuvres d'art réalisées par les enfants du Terra Santa College.

L'une des innovations les plus importantes concerne le sport : le sol de la salle a été recouvert de gazon synthétique et il sera donc possible de jouer des matchs de football sur un terrain professionnel, reconnu par la FIFA. Enfin, une zone spécifique sera consacrée aux activités de gymnastique, avec l'utilisation d'équipements sportifs.

« Le "Saint Francis Millennium Hall" sera une salle multifonctionnelle – a expliqué fr. Ibrahim Faltas –. Elle est si vaste qu'elle pourra accueillir des événements avec de nombreux participants et sera également utilisée pour les grandes célébrations en vue du Jubilé de 2025. La réalisation de cette salle est un cadeau pour les enfants de Bethléem. Aujourd'hui, 82 filles et garçons y ont reçu leur diplôme et c'était un grand jour. Il faut rappeler que cette année, Bethléem est la capitale de la culture arabe, en plus d'être la capitale de Noël. Les habitants de Bethléem méritent cette fête ».

« Je voudrais exprimer mes félicitations à tous les étudiants et à tous ceux qui ont travaillé si dur pour préparer cette salle – a affirmé le Custode de Terre Sainte –. C'est un très bel endroit où les étudiants peuvent faire du sport et des activités culturelles, et il est important qu'il y ait des endroits comme celui-ci pour nos jeunes, où la culture puisse être cultivée. C'est de cette façon que le pays peut se développer, construit sur des pierres solides. Dans les tableaux inaugurés aujourd'hui, nous voyons quelque chose de typique de Bethléem, la Nativité de Jésus, et quelque chose de typique de la Custodie de Terre Sainte, Saint François et nos armoiries. C'est précisément le blason de la Custodie qui est le symbole de notre engagement pour la paix, la fraternité et la construction d'un monde dans lequel nous reconnaissons tous les autres comme nos frères et sœurs ».


 

Beatrice Guarrera