80 sanctuaires : Conserver la mémoire et rendre actuelle la Résurrection

Ces dernières années, les sanctuaires de Terre Sainte ont accueilli des millions de pèlerins du monde entier. Des lieux mystiques, où la grâce de la Résurrection s’est manifestée.

Au cours de cette année 2020, à cause du Coronavirus, les sanctuaires de Terre Sainte font face à des changements radicaux : de la multitude des pèlerins à des sanctuaires déserts.

En dépit de la situation, la Custodie de Terre Sainte continue de prendre soin de 80 sanctuaires qui lui sont confiés. Ils sont situés dans les frontières actuelles d'Israël, de la Palestine, de la Syrie, de la Jordanie, du Liban et des îles de Chypre et de Rhodes.

Du mont Nébo, le lieu d'où Moïse contempla la Terre Promise ...

... aux sanctuaires de la vie, de la Passion et de la mort de Jésus...

...Jérusalem en est le coeur

Sur le mont des Oliviers, on retrouve les sanctuaires de la Passion comme l'église de Dominus Flevit où l’on fait mémoire des larmes de Jésus sur Jérusalem. C’est certainement l'un des panoramas les plus évocateurs de la ville sainte.

Quelques mètres en contrebas, à côté du Jardin des oliviers, se trouve la basilique de Gethsémani, lieu de l'agonie de Jésus.

Tôt le matin, le Fr. Benito ouvre les portes pour recevoir les centaines de pèlerins.

Fr. BENITO JOSÉ CHOQUE, ofm
Gardien de la Basilique de l’agonie
«Nous, Franciscains de la Custodie de Terre Sainte, gardons avec beaucoup d’amour ces huit oliviers plantés en souvenir de l'agonie du Seigneur.»

À l'intérieur des murs de Jérusalem, les pèlerins reviennent sur les 14 stations du chemin de Croix. Une pratique initiée par les franciscains au XVIIème siècle et qui perdure jusqu’à aujourd’hui, chaque vendredi après-midi.

Mais le cœur de Jérusalem, pour tous les chrétiens, c’est la basilique du Saint-Sépulcre, où se trouvent le Calvaire et le tombeau du Christ.

A l’aube, les trois communautés ouvrent ensemble la basilique. Nuit et jour, elles célèbrent à tour de rôle dans leurs différents lieux de culte et dans les espaces qui leur sont communs comme la Tombe du Christ et le Calvaire. Les messes débutent dès 4h30 et sont suivies des célébrations pour les pèlerins dans les différentes chapelles.

Fr. SALVADOR ROSAS FLORES, ofm
Président du couvent de la Basilique du Saint-Sépulcre
«L'espoir nous a toujours accompagnés, malgré la porte close, l'espoir de la ré-ouvrir, de montrer les Lieux Saints, de recevoir à nouveau les chrétiens. Nous les avons portés avec nous à l’intérieur pendant toutes ces semaines. Cette espérance nous a permis de tenir, entre nous frères franciscains et entre chrétiens.
Bien sûr, nous devons rester prudents, le Seigneur nous le recommande. Mais cette espérance doit continuer à s’enrichir avec le temps.»

La présence franciscaine en Terre Sainte remonte à l’année 1217, qui voit l'arrivée des premiers franciscains. Une présence confirmée à travers les documents émis par les papes au fil des siècles.

«Cette terre est aimée et désirée de tous. Nous sommes appelés à la garder, à la protéger et à la faire nôtre. Elle est à l'origine de notre culture, de notre histoire, de notre religion ... C'est pourquoi le soutien de tous est nécessaire !.»
Fr. Francesco Patton, ofm
Custode de Terre Sainte

Le 13 septembre
Aide nous avec la quête pour la Terre Sainte
À prendre soin des Lieux Saints
Et à soutenir la présence chrétienne en Terre Sainte

 

Christian Media Center